Julien Bayou : "La jeunesse ne se lève pas ? Bah si, elle est à Nuit debout"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Julien Bayou, rare représentant de parti politique accepté place de la République, se réjouit de la "repolitisation de l'espace public".

INTERVIEW

"C'est vraiment un coup de pied à l'idée que la France est apathique." Militant écologiste à travers EELV, dont il est porte-parole, Julien Bayou arpente la place de la République depuis une semaine et la naissance du mouvement Nuit debout. "La jeunesse ne se lève pas ? Bah si, elle est là", se réjouissait-il vendredi au micro d'Europe 1, à l'occasion d'un Club de la presse délocalisé place de la République. "Elle est prête à y passer la nuit pour se réapproprier sa place dans la société. Ça donne vraiment envie."

Entendu sur Europe 1
On a une démocratie représentative qui ne marche pas

"Une envie 'à balle' de plus de démocratie". "Ce qui me fascine, c'est la repolitisation de l'espace public", se félicite-t-il au côté d'autres citoyens venus participer à ce mouvement. "On a une démocratie représentative qui ne marche pas", analyse Julien Bayou, élu au conseil régional d'Île-de-France. "On pourrait imaginer que les citoyens n'en veulent plus… Et là, au contraire, on a une envie 'à balle' de plus de démocratie, de démocratie radicale, inclusive, qui permet à chacun de prendre la parole."

Pour le militant, ce mouvement est "archi-politique", malgré un rejet affirmé des partis politiques. "C'est contre cette classe qui a une certaine morgue : 'Je suis élu, vous n'allez pas me remettre en question, j'ai l'onction du suffrage universel'", analyse Julien Bayou. "Mais c'est extrêmement politique : on débat du revenu universel, même de la manière dont l'agora doit fonctionner, de l'accueil fait aux migrants…".