Bagnolet : le motard n'a pas été percuté par la police

  • A
  • A
Bagnolet : le motard n'a pas été percuté par la police
Partagez sur :

Les dernières expertises confirment l'absence de contact entre la voiture de police et la moto que pilotait le jeune homme mort à Bagnolet.

L'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) a confirmé mardi qu'il n'y avait pas eu de contact entre une voiture de police et la moto que pilotait le jeune homme de 18 ans mort alors qu'il fuyait un contrôle policier, la semaine dernière à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). "Il apparaît qu'aucun élément matériel ne permet d'étayer l'hypothèse selon laquelle il y aurait eu contact entre la motocyclette et l'un ou l'autre des deux véhicules de police placés sous scellés", a annoncé mardi le Parquet de Bobigny, citant les premières conclusions de l'IRCGN.

L'accélérateur de la moto de la victime était par ailleurs trafiqué, ce qui a pu contribuer à faire perdre l'équilibre au jeune homme de 18 ans qui a perdu la vie dans l'accident. Ces conclusions confortent l'autopsie du corps du jeune homme qui avait montré un "traumatisme thoracique" dû au fait qu'il avait heurté violemment des barrières métalliques.

L'Inspection générale des services (IGS), la "police des polices", poursuit son enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame.

> Bagnolet : l'enquête semble confirmer l'accident