Baccalauréat : le rattrapage en cinq chiffres

  • A
  • A
Baccalauréat : le rattrapage en cinq chiffres
En 2013, un peu moins de 20% des bacheliers sont passés par les épreuves de rattrapage.@ Maxppp
Partagez sur :

EDUCATION - Il y a un an, un peu moins de 20% des élèves de terminale ont dû passer par les épreuves orales. Seulement deux tiers d’entre eux ont finalement obtenu le diplôme.

L’INFO. La pression monte. A trois jours des résultats des épreuves écrites des baccalauréats généraux, technologiques et professionnels, l’heure est à la spéculation. Marie obtiendra-t-elle la mention ? Sébastien a-t-il finalement réussi son épreuve de mathématiques ? Parmi les élèves de terminale, certains vont aussi tout simplement s’inquiéter de savoir s’ils obtiennent le diplôme tout de suite ou s’il faudra passer par les épreuves de rattrapage. Passer à nouveau devant les professeurs, l’épreuve en inquiète sûrement plus d’un. Europe1.fr résume les rattrapages en cinq chiffres, histoire de dédramatiser.

Entre 8 et 10. C’est la moyenne générale qu’il faut avoir obtenu sur l’ensemble des épreuves écrites du bac pour être admis au rattrapage. Cette moyenne est notamment influencée par les coefficients appliqués à certaines épreuves en fonction de leur importance dans une filière. Ainsi, avoir une bonne ou une mauvaise note en physique lorsqu’on est en S ou en langue quand on est en ES prend plus d’importance.

Si l’on observe les résultats de l’année 2013, 8,2% des candidats des filières générales, technologiques et professionnels n’ont pas obtenu des notes suffisantes pour être admis aux rattrapages. Dans les filières générales, ce chiffre tombe néanmoins à 4,1%.

Deux tiers des rattrapés l’obtiennent. L’année dernière, 18,5% des bacheliers ont donc dû passer par les épreuves de rattrapage pour tenter de finalement obtenir le sésame qui sanctionne la fin du lycée. Parmi les filières qui envoient le plus au rattrapage, la palme revient aux Sciences et Techniques de Gestion (STG). En 2013, pas moins d’un élève sur trois a dû passer par les oraux pour obtenir le bac.

Au final, ils ont été 65,4% des rattrapés à obtenir le diplôme, un résultat dans la moyenne des autres filières. Toutes filières comprises, 64,8%, soit un peu plus de deux tiers des élèves passés par le rattrapage, ont finalement obtenu le bac.

18.06 bac épreuves 930x620

2. Mais si les statistiques sont plutôt en faveur des rattrapés, il ne faut pas croire que les choses se feront toutes seules. Avant de dépasser la moyenne de 10, il va falloir batailler pour obtenir une meilleure note que celle des écrits dans deux épreuves au choix. On peut même décider de choisir le français, épreuve passée en 1ère, ce qui oblige à se replonger dans des textes étudiés il y a bien longtemps.

Pour s’assurer de récupérer un maximum de points, il est conseillé de choisir de rattraper soit une épreuve à fort coefficient dans laquelle on peut raisonnablement espérer obtenir une meilleure note, soit une épreuve où la note obtenue lors des écrits est très loin de ce qu’on pourrait obtenir réellement.

40 minutes. C’est en général le temps que dure une épreuve orale au rattrapge du baccalauréat. On commence par une vingtaine de minutes de préparation sur un sujet donné, avant de passer devant un professeur qui interroge les connaissances. L’épreuve orale se déroulant face à un enseignant, il faut bien garder en tête qu’il va généralement tenter d’aider à mettre en place un raisonnement. Cela peut éviter de perdre ses moyens à cause du stress quand il faut en réalité se prendre en main.

>> A LIRE AUSSI - Hajar, 18 ans, menacée d'expulsion en plein baccalauréat

Plus de 12, pas de mention. Les épreuves passées, il faudra finalement attendre au maximum jusqu’au 9 juillet pour que chacun connaisse son sort. Pour obtenir son bac, il faudra que la nouvelle moyenne soit supérieure à 10. Concernant les épreuves rattrapées, seules les notes supérieures à ce qui a été donné aux écrits sont retenues. Concrètement, il est donc impossible de faire pire.

Pour ceux qui se sont le mieux débrouillés lors de leurs oraux, la note pourra radicalement changer. Il arrive par exemple que certains élèves passés par le rattrapage obtiennent finalement une moyenne recalculée supérieure à 12. Mais sur ce point, la règle est stricte : si on passe par les oraux, on n’a pas le droit à la mention.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ACTU - Hajar, 18 ans, menacée d'expulsion en plein baccalauréat

CARTE - Bac : les Hautes-Alpes et la Lozère, champions des résultats

ET APRES - Bac : que sont devenus les "petits génies" ?

SANTE - Bac 2014 : comment gérer le stress avant l'examen ?

INTERVIEW E1 - Deux siècles de bac, deux siècles de triche