Bac philo 2016 : quand le ministère se trompe de sujets

  • A
  • A
Bac philo 2016 : quand le ministère se trompe de sujets
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

COUAC - Le ministère de l'Education nationale a communiqué mercredi aux médias les sujets de l'épreuve de philosophie de l'académie Antilles-Guyane en lieu et place de ceux de métropole.

Imbroglio autour de l'épreuve de philosophie du baccalauréat 2016. Vers 9h10, mercredi, le service de presse du ministère de l'Education nationale a envoyé les sujets aux rédactions métropolitaines, sous embargo jusqu'à 9h15, comme il est d'usage. Problème : ils ne correspondaient pas à ceux récoltés, de sources concordantes, par Europe 1. Vérification faite, il s'agissait en réalité des épreuves passées mardi matin par les élèves de… l'académie Antilles-Guyane. 

"C'est le bureau du ministère en charge des sujets qui s'est trompé en nous transmettant les sujets", indique-t-on au bureau de presse, qui a envoyé depuis un rectificatif aux médias.

Les sujets de philosophie distribués en métropole et sur lesquels les étudiants planchent de 8h à 12h sont donc bien ceux qu'Europe1.fr vous révélait dès 9h15 :

  • Série L :

    • Sujet 1 : Nos convictions morales sont-elles fondées sur l'expérience ?

    • Sujet 2 : Le désir est-il par nature illimité ?

    • Sujet 3 : (Explication de texte) Un extrait de Vérité et politique, d'Hannah Arendt

  • Série ES :

    • Sujet 1 : Savons-nous toujours ce que nous désirons ?

    • Sujet 2 : Pourquoi avons-nous intérêt à étudier l'Histoire ?

    • Sujet 3 : (Explication de texte) Extrait des Principes de la philosophie, de Descartes

  • Série S :

    • Sujet 1 : Travailler moins, est-ce vivre mieux ?

    • Sujet 2 : Faut-il démontrer pour savoir ?

    • Sujet 3 : (Explication de texte) Un extrait du Prince, de Machiavel

  • Série Technologique :

    • Sujet 1 : Pour être juste, suffit-il d'obéir aux lois ?

    • Sujet 2 : Pouvons-nous toujours justifier nos croyances ?