Bac 2017 : taux de réussite à 87,9%, en légère baisse

  • A
  • A
Bac 2017 : taux de réussite à 87,9%, en légère baisse
Ce taux de réussite est en légère baisse de 0,6 point par rapport à 2016.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Si 78,6% des candidats au baccalauréat 2017 ont été reçus d'emblée, le taux monte à 87,9% après le rattrapage, selon les chiffres du ministère de l'Éducation.

BAC

Pas de record pour le bac 2017. Le taux de réussite de l'examen a atteint cette année 87,9%, en légère baisse de 0,6 point par rapport à 2016, selon les chiffres quasi définitifs du ministère de l'Éducation nationale publiés mardi après les oraux de rattrapage. L'an dernier, le taux de réussite au bac avait atteint un record avec 88,5% de candidats reçus. 

641.700 nouveaux bacheliers. Le taux de réussite s'élève à 90,7% pour le bac général (-0,7 point), à 90,5% pour le bac technologique (-0,2 point) et à 81,5% (-0,7 point) pour le bac professionnel. Ces résultats donnent un pourcentage de bacheliers dans une génération à 78,9%. Au total, 641.700 candidats sont devenus bacheliers à l'issue de cette session, précise le ministère dans un communiqué. Sur les quelque 720.000 candidats à la session 2017, plus de la moitié (51%) passaient un bac général, 30% un bac professionnel et 19% un bac technologique.

Le plus gros score pour la série S. Dans la filière générale, c'est le bac économique et social (ES) qui affiche le plus net recul de son taux de réussite, à 89%, en baisse de 2,1 points de pourcentage. Les oraux ont cependant permis de "repêcher" un bon nombre de candidats puisque, après les seules épreuves écrites, le taux de réussite affichait une baisse plus nette encore par rapport à l'an dernier (recul de 4,3 points). Comme chaque année, la série scientifique (S) affiche le plus gros score, avec 91,8% d'admis (+0,2 point), suivie de la série littéraire (L), avec 90,6% (-0,6 point).

Chiffres définitifs en septembre. Les chiffres définitifs seront publiés après la session de remplacement de septembre, réservée aux candidats qui ont eu un empêchement en juin. Le bac devrait continuer sous sa forme actuelle jusqu'en 2021, année qui verrait se mettre en place un examen nouvelle formule, resserré autour de quelques matières et avec du contrôle continu, selon les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe début juillet.