Bac 2017 : cinq choses à savoir avant le début des épreuves

  • A
  • A
Bac 2017 : cinq choses à savoir avant le début des épreuves
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Calendrier, interdits, date des résultats et détails croustillants… Voici cinq choses à savoir avant de commencer à plancher sur les sujets du bac 2017.

BAC

Le jour J approche. Dans quelques jours, ils seront plus de 700.000 lycéens à se lancer dans le marathon du baccalauréat. Les candidats inscrits en série générale et technologiques débuteront par la traditionnelle et redoutée épreuve de philosophie. Les élèves de bac professionnel commenceront, eux, avec l’épreuve de français.

Cette année, la candidate la plus jeune n’a que 13 et ans, et passera les épreuves en Guadeloupe. La plus âgée est une dame de 74 ans, qui vit en maison de retraite dans la région parisienne.

A l’approche du jour J, Europe 1 a répertorié cinq questions que vous vous posez peut-être sur le bac.

 1.      Quelles sont les dates des épreuves ?

Pour tout le monde, le marathon commence le jeudi 15 juin. La plupart des séries affronteront leur dernière épreuve le jeudi 22, mais certains finiront plus tôt, le mercredi 21 juin. Pour être au clair sur les dates des épreuves, c’est par ici

 2.     Que peut-on faire (ou pas) pendant les épreuves ?

Le bac, c’est sérieux. Les règles sont strictes : pas de portable ni d’objet connecté sur les tables. Votre smartphone doit rester éteint, et dans votre sac.

Pour les malchanceux : un retard de moins d’une heure peut être toléré s’il est dû à un facteur indépendant de la volonté du candidat (une grève de bus ou un accident par exemple). Mais mieux vaut partir en avance : aucun délai supplémentaire n’est accordé aux retardataires pour terminer l’épreuve ! Si un candidat arrive plus d'une heure en retard, il est considéré comme absent et écope d'un zéro, non éliminatoire.

Les candidats sont autorisés à garder de quoi boire et grignoter pendant l’épreuve. C’est même conseillé, pour ne pas manquer d’énergie en plein milieu d’une dissertation ou d’un exercice.

Toutes les couleurs de stylos sont autorisées sur les copies de bac, mais "néanmoins, le rouge est habituellement réservé au correcteur alors mieux vaut opter pour une couleur sobre (bleu, noir)", peut-on lire sur le site de l'Éducation nationale dédié au baccalauréat.

Les candidats sont autorisés à aller aux toilettes, un par un et accompagné par un surveillant. Mais attention : pas avant une heure d’épreuve !

Pour les étourdis : n’oubliez surtout pas votre convocation et votre carte d’identité, à présenter au début de chaque épreuve.

Petit rappel : il naturellement interdit de tricher. Les sanctions vont du blâme à l’amende pénale, en passant par l’interdiction de s’inscrire dans l’enseignement supérieur pendant cinq ans maximum. 

 3.      Que se passe-t-il si on tombe malade le jour J ?

L’épreuve de philo commence dans deux heures, et vous êtes cloué au lit par une forte fièvre ? Pas de panique ! Il existe une session de remplacement, organisée chaque année au mois de septembre. Y sont admis les lycéens qui n’ont pas pu participer aux épreuves de juin pour raison de force majeure, (maladie, accident, etc.).

Pour s’inscrire à la session de septembre il faut envoyer un courrier au rectorat avec un certificat justifiant l’absence du candidat lors des épreuves de juin.

 4.      Quand sont les résultats ?

Les résultats du baccalauréat 2017 seront disponibles le 5 juillet à partir de 10h. Affichés dans votre lycée ou publiés en ligne, ils sont gratuits. Attention donc, à la tentation des entreprises privées qui vous promettent d’envoyer les résultats par sms quelques minutes plus tôt contre quelques euros. Ce sont des arnaques !

Votre numéro de candidat est nécessaire pour consulter vos notes en ligne. Il est inscrit sur votre convocation.

 5.      Qui peut passer quoi ?

Pour les passionnés, sachez que vous pouvez passer le bac autant de fois que vous le désirez, pour obtenir une meilleure note, une mention, ou en changeant de matière de spécialité par exemple. On peut repasser le bac même en étant titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur, et il n’y a pas de limite d’âge.

Autre détail sur le célèbre examen : les candidats peuvent participer à une épreuve facultative de langue vivante, en plus des épreuves obligatoires. Ils ont le choix entre une cinquantaine de langues. Nouveauté cette année : les lycéens peuvent présenter l’option Coréen.