Bac 2016 : l’orthographe peut-il me coûter mon diplôme ?

  • A
  • A
Bac 2016 : l’orthographe peut-il me coûter mon diplôme ?
Image d'illustration.@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Les professeurs peuvent retirer des points sur les copies où les fautes sont trop nombreuses.

BAC

"D'en ma premiaire parti, je présentrait les avantage apporter par le travaille, puis je présenterait l'inconvénient d'une tel activitée". En grossissant - vraiment - le trait, les fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison peuvent coûter très cher et notamment au baccalauréat. Si une écriture comme celle de la première phrase pourrait faire perdre beaucoup de points à un candidat et pourrait même lui coûter son diplôme, des erreurs plus banales, glissées tout au long d'une copie peuvent, elles, faire perdre une mention à un candidat.

Une mention qui s'éloigne. Le premier risque pour un candidat ayant réalisé une bonne composition, mais avec de nombreuses fautes d’orthographe, est de voir la mention s'éloigne. Les consignes nationales sont très strictes. Les professeurs sont en effet autorisés à retirer des points, de deux à trois, si les travaux des candidats comportent trop d'erreurs. Une copie dont la note pour le contenu aurait été de 16 pourrait par exemple ne retrouver sur son relevé de note que 14 points. "Lorsque j'hésite entre deux notes sur une copie, j'ai tendance à favoriser une copie soignée, bien écrite, et sans faute d'orthographe", explique à Europe 1 une correctrice de philosophie.

Bien se relire. Afin de repérer et de corriger le maximum de fautes, une relecture attentive est indispensable en fin d'épreuve. Ainsi, lorsque vous commencez à composer, pensez à prévoir 15 à 20 minutes en fin d'épreuve pour votre relecture. "Dans l'idéal, les élèves devraient se relire deux fois avant de rendre leur copie", nous explique une enseignante.

Quelques règles élémentaires. Pour éviter de grosses erreurs simples à éviter, Europe 1 vous propose une liste de conseils sur la syntaxe ou l'orthographe :

  • Bien vérifier la ponctuation, essentielle pour la compréhension des phrases et qui peut, au même titre que l'orthographe, faire perdre des points. Les deux phrases, "et si on mangeait les enfants" et "Et si on mangeait, les enfants" n'ont par exemple pas du tout le même sens. Dans le premier cas, le sujet propose de manger les enfants, dans le second il propose aux enfants de manger.

  • Pensez à vérifier l’orthographe des noms propres avant les épreuves afin de ne pas écrire Aristote avec deux T ou Winston Churchill avec un E.

  • Privilégiez des phrases courtes pour simplifier la lecture.

  • Les nationalités s'écrivent en majuscule uniquement si elle désigne une personne. Exemple : syntaxe erronée : un français - Syntaxe correcte : un Français / Syntaxe erronée : les joueurs Français - Syntaxe correcte : un joueur français

  • Le président de la République, s'écrit avec une majuscule à République, mais pas à président. Le ministre de l'Economie, s'écrit avec une majuscule à l'intitulé de son portefeuille, mais sans majuscule à ministre. A l'inverse, premier ministre s’orthographie avec un P majuscule.