Bac philo 2016 : "j'ai même eu le temps de dormir dix minutes"

  • A
  • A
Partagez sur :

Au lycée Maurice Ravel, dans le 20e arrondissement de Paris, le plus grand centre d'examen français, Aymeric, en terminal L, avait "la boule au ventre" devant l'entrée de la salle.

Mercredi matin, tous les élèves n'avaient pas le même degré de confiance à la sortie de la première épreuve du baccalauréat, celle de philosophie. Au lycée Maurice Ravel, dans le 20e arrondissement de Paris, le plus grand centre d'examen français, Aymeric, en terminal L, avait "la boule au ventre" devant l'entrée de la salle. Est-il satisfait de lui ? Difficile à dire.

"J'ai bloqué..." Aymeric a choisi la dissertation : "Nos convictions morales sont-elles fondées sur l'expérience ?" Et il a utilisé des arguments très concrets. "J'ai pris l'exemple du feu. Lorsqu'on est brûlé à l'âge de trois ans, on sait que le feu brûle. C'est une conviction que l'on tire de l'expérience", raconte le lycéen, qui a pu placer une citation dans sa copie : "l'homme est un animal malade". Quel est l'auteur ? "Justement, j'ai bloqué...", soupire Aymeric, qui n'a pas réussi à convoquer Friedrich Nietzsche.

Olivia, elle, candidate en série ES, estime avoir plutôt bien géré son temps : "J'ai même eu le temps de dormir dix minutes. J'ai posé la tête dans mes bras, et le sommeil est venu tout seul !" "Ça m'a fait prendre une pause. Ne pas être trop dans la copie, ça permet de prendre du recul. Mon cerveau explose si je reste concentré pendant quatre heures !", insiste Olivia, qui estime sa future note entre 10 et 14.

>> (Ré)écouter le reportage de notre journaliste Virginie Salmen : 


Sortie Bac Philopar Europe1fr