"Babylone 2.0" : "C'est le viol de l'intimité de mon enfant", s'insurge une mère

  • A
  • A
Partagez sur :

Le groupe secret Facebook "Babylone 2.0" publiait des photos de femmes nues, à leur insu, avant d'être fermé par le réseau social.

Né en Belgique, "Babylone 2.0" était un groupe secret de Facebook qui regroupait 52.000 membres. Ces derniers publiaient des photos privées ou volées de femmes nues ou en petite tenue, ainsi que des selfies envoyés par les conquêtes des membres du groupe. Le pot au roses a été révélé après qu'une femme ajoutée par erreur sur le groupe fasse des captures d'écran et qu'une blogueuse se mette en relation avec elle. Au départ, les jeunes femmes étaient peu à connaître l'existence de ce groupe, mais rapidement, le nombre a augmenté. 6.000 d'entre elles ont fait des signalements et ont prévenu les femmes dont les photos ont été dévoilées. C'est comme ça que Kiera, 19 ans, a appris que son ex-petit-ami l'avait exhibée sur le web.

"J'avais honte". "J'étais complètement sous le choc. J'avais un peu honte. Je crains qu'un jour ça se sache, que toutes les photos qui sont sur ce groupe soient à la vue de tous", commente la jeune femme, qui a immédiatement porté plainte, encouragée par sa mère Anne-Marie, révoltée : "Pour moi, c'est un viol, le viol de l'intimité de mon enfant. 137 vues sur cette photo, 47 commentaires avec un commentaire sur le tour de poitrine de ma fille... J'imagine très bien ce qu'ils ont pu dire sur cette photo", s'insurge la mère. "C'est ce qui me fait mal et c'est dégueulasse", ajoute-t-elle au bord des larmes.

Brigade de veille. Le groupe Facebook, fermé à la suite des signalements, ne serait qu'un parmi d'autres. Pour faire face à cette situation, 1.400 internautes viennent de créer une brigade de veilleuses du web. Elles l'ont baptisé "Babylone 2.0 : la revanche des filles".