Aveux de Fourniret : des fouilles dans l'Yonne dans l'enquête sur la disparue Marie-Angèle Domece

  • A
  • A
Aveux de Fourniret : des fouilles dans l'Yonne dans l'enquête sur la disparue Marie-Angèle Domece
Michel Fourniret a avoué mi-février le meurtre de Marie-Angèle Domece.@ ALAIN JULIEN / AFP
Partagez sur :

Après les aveux de Michel Fourniret, mi-février, des fouilles ont débuté, mercredi matin, sur une parcelle de quelques mètres carrés, dans l'Yonne.

Des fouilles ont débuté mercredi matin dans l'Yonne dans l'enquête sur la disparition en 1988 de Marie-Angèle Domece, dont le tueur en série Michel Fourniret a récemment avoué le meurtre, a-t-on appris de sources proches de l'enquête, confirmant une information de M6.

Une parcelle a priori "retournée il y a 20 ans". "Les fouilles ont commencé mercredi matin sur une parcelle de quelques mètres carrés qui aurait été retournée il y a 20 ans de cela" sur la commune de Saint-Cyr-les-Colons, près d'Auxerre, selon l'une de ces sources. Elles sont menées par des gendarmes de la section de recherches de Dijon, et la police judiciaire de Versailles, en charge de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin, a été conviée en observateur.

Mis en examen en 2008. Marie-Angèle Domece, handicapée mentale, avait disparu le 8 juillet 1988 dans l'Yonne à l'âge de 19 ans et son corps n'a jamais été retrouvé. Une disparition sur laquelle Michel Fourniret avait été interrogé dès juin 2007 et qui lui a valu une mise en examen pour enlèvement et assassinat le 11 mars 2008.

Entendu à nouveau en février par une juge d'instruction parisienne, Michel Fourniret, 75 ans, a "clairement" reconnu l'avoir assassinée, ainsi que Joanna Parrish, une Britannique de 20 ans retrouvée morte et violée le 17 mai 1990 dans l'Yonne, avait assuré l'avocat de la famille Parrish, Didier Seban.