Audiard signe un film contre les violences conjugales

  • A
  • A
Audiard signe un film contre les violences conjugales
Partagez sur :

Le court-métrage du réalisateur dénonce la violence psychologique dans les couples, souvent une première étape avant la violence physique.

"Ne laissez aucune violence s’installer": c’est le message qui clôt le court-métrage réalisé par Jacques Audiard. Le Grand prix du jury du dernier Festival de Cannes est repassé derrière la caméra pour ce film intitulé La voix et présenté mercredi à l’occasion du lancement d’une campagne contre la violence psychologique dans le couple.

Une jeune femme d’une trentaine d’années fait du shopping, prend un café, croise des amies. A chaque geste, le commentaire d’un homme, son mari qui la critique et la dévalorise avec un sentiment de rancœur qui ne cesse de monter. "La sape psychologique précède très souvent les coups", explique Françoise Brié, la vice-présidente de la fédérationSolidarité femmes.


En 2007, 47.500 plaintes ont été déposées pour faits de violence volontaire. Mais la violence psychologique reste à part : difficile à prouver et pas reconnue par la loi. D’où la revendication exprimée par la fédération Solidarité femmes : voir la création d'un délit de violences conjugales qui regroupe toutes les formes de violence.

Jeanne, 54 ans, était "prisonnière" de son mari, sans argent, sans possibilité de téléphoner, "sous contrôle". Elle vient aujourd’hui en aide à d’autres victimes avec l’associationFemmes solidaires. Diane Shenouda a recueilli son témoignage pour Europe1.fr :