Valls et Hollande reçoivent les familles des victimes des attentats

  • A
  • A
Valls et Hollande reçoivent les familles des victimes des attentats
@ AFP/PATRICK KOVARIK
Partagez sur :

Le président de la République rencontrerdimanche matin, à l’Élysée, les familles des victimes des attentats perpétrés dans la capitale du 7 au 9 janvier dernier.

Le président de la République et le chef du gouvernement unis pour les victimes. La rencontre dimanche à l’Élysée des familles de victimes des attentats de Paris avec François Hollande se fera en présence de Manuel Valls. D'autres ministres et le procureur de Paris seront également présents, a-t-on appris samedi dans l'entourage du président.

>> LIRE AUSSI - Hollande-Valls, "soudés" comme jamais

Outre les familles et les proches des 17 personnes tuées en région parisienne lors des attentats contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo et un magasin casher, les blessés et les ex-otages seront reçus, à huis clos, à compter de 11 heures.

>> LIRE AUSSI - L'hommage de la Martinique à Clarissa Philippe

Une prise de parole et des échanges informels. Le Premier ministre sera présent à cette rencontre, ainsi que plusieurs ministres, dont Bernard Cazeneuve, Christiane Taubira, Fleur Pellerin, Ségolène Royal, Francois Rebsamen. Après une brève intervention, le président de la République aura des échanges informels avec les personnes présentes.

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : Riss devrait succéder à Charb

Interviendront dans un deuxième temps le procureur de Paris François Molins, le secrétaire général du ministère de la Justice Eric Lucas, la directrice du Fonds de Garantie des victimes des actes de Terrorisme et d'autres Infractions (FGTI) Nathalie Faussat, ainsi que Françoise Rudetzki, déléguée au terrorisme au sein de la Fédération nationale des victimes d'attentats et de catastrophes collectives (Fenvac).

Une rencontre intime plutôt qu'un hommage national. Alors qu'un hommage national à l'ensemble des victimes, comme celui rendu le 13 janvier aux quatre policiers tués, avait été un moment évoqué, c'est finalement une rencontre plus intime qui a été privilégiée.

>> LIRE AUSSI - Attentats : information judiciaire ouverte pour "assassinats"

Après avoir consulté les familles, le choix a été fait "d'une rencontre à l'Élysée, pour un moment d'échange de partage et de solidarité", avait indiqué récemment l'entourage du chef de l'État.