Attentats de Paris : 36 heures après, les recherches de victimes se poursuivent

  • A
  • A
Attentats de Paris : 36 heures après, les recherches de victimes se poursuivent
@ Capture Twiter
Partagez sur :

Plus de 36 heures après les attentats, certains ne savent toujours pas ce que sont devenus leurs proches. En cause : les difficultés à identifier les corps et à joindre les familles pour les autorités.

Le hashtag #recherchesParis continue d'être utilisé. Dans la panique et l'émotion, il a été difficile pour certains d'avoir des nouvelles de leurs proches dans les minutes qui ont suivi les attaques de Paris, vendredi soir. Deux jours après, alors que 103 victimes ont été identifiées selon Manuel Valls, certains sont toujours sans nouvelles. On le voit sur Twitter avec le hashtag #recherchesParis, où beaucoup de messages ont été postés par des personnes inquiètes de ne pas encore avoir retrouvé leur trace. 

Les autorités cherchent à joindre des familles. Certaines victimes - blessés graves ou décédés - ont été identifiées mais les autorités ne savent pas comment joindre les familles, d'où l'importance de bien signaler la recherche d'un proche en téléphonant au 0800406005. Le numéro était difficilement joignable samedi, mais fonctionne mieux dimanche. Le signalement peut également se faire à l'Ecole militaire de Paris, dans le 7e arrondissement.

Etat de choc ou corps difficiles à identifier. Dans certains cas également, il est très difficile d'identifier les corps. Il y en aurait 20 à 30 qui ne sont pas encore identifiés. Il faudra là certainement faire des prélèvements ADN, y compris sur les familles pour pouvoir comparer ces ADN, et ce sont ces recherches qui risquent de prendre le plus de temps. Enfin, les psychologues expliquent qu'un petit nombre de victimes n'arrivent pas à téléphoner, sont sous le choc et restent cloîtrées chez elles. 

Retrouvez ci-dessous le fil Twitter #rechercheparis :