Attentats déjoués contre l'Otan au Kosovo, en France et en Belgique : deux Kosovars arrêtés

  • A
  • A
Attentats déjoués contre l'Otan au Kosovo, en France et en Belgique : deux Kosovars arrêtés
Les Kosovars arrêtés projetaient de commettre des attentats en France et en Belgique. Photo d'illustration.@ AFP
Partagez sur :

Selon les spécialistes, le Kosovo a été en proportion de sa population l'une des plus importantes sources de djihadistes en Syrie et en Irak.

Deux Kosovars, un homme et une femme, ont été arrêtés, soupçonnés d'avoir projeté des "attaques terroristes" contre la force de l'Otan au Kosovo, mais également contre la population en France et en Belgique, a-t-on indiqué vendredi de source judiciaire kosovare.

"Attaques suicides avec des voitures piégées". Les deux suspects, ont planifié "des attaques suicides avec des voitures piégées" contre des soldats de la force de l'Otan au Kosovo (Kfor) et dans des "endroits fréquentés par des citoyens", selon un communiqué d'un tribunal de Pristina. Ils ont également planifié de commettre des "attaques suicides dans des endroits fréquentés par des citoyens, en Belgique et en France", selon la même source. Ni l'identité des suspects, arrêtés mardi, ni leur motivation, n'ont été révélées. Un des suspects dispose également de la nationalité belge. Ils ont été placés en détention provisoire pour un mois, conformément à la loi kosovare.

130 combattants de l'État islamique rentrés au Kosovo. Selon les estimations officielles du Kosovo, quelque 300 Kosovars ont combattu depuis 2012 dans les rangs du Front al-Nosra ou de l'organisation Etat islamique, surtout en Syrie. Plus d'une cinquantaine ont été tués, mais 130 sont rentrés au pays. "En proportion de sa population d'1,8 million d'habitants, le Kosovo est vraisemblablement la plus importante source de djihadistes en Syrie et en Irak", résumait dès 2015, le centre de réflexion américain Combating Terrorism Center, de l'académie militaire de West Point.