Attentat rue des Rosiers : "J'ai été propulsée 32 ans en arrière"

  • A
  • A
Attentat rue des Rosiers : "J'ai été propulsée 32 ans en arrière"
@ AFP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - La nièce de Jo Goldenberg, le propriétaire du restaurant visé rue des Rosiers, s'était résignée à connaître un jour la vérité.  

Le 9 août 1982, Natacha Goldenberg avait dix ans. Invité d'Europe 1 Soir, la nièce de Jo Goldenberg, le propriétaire du restaurant juif visé ce jour-là, "s'est sentie propulsée 32 ans en arrière" en apprenant que trois suspects avaient été identifiés dans l'enquête sur l'attentat de la rue des Rosiers. "C'est comme si ça avait eu lieu hier", a-t-elle confiée, visiblement émue.

"La famille s'était résignée". Au fil des années, la famille Goldenberg ne croyait plus connaître un jour la vérité. "On s'était résignés à ce que l'on ne sache jamais qui étaient les auteurs de l'attentat", a assuré la jeune femme. Ces trois hommes, identifiés comme le superviseur, le chef du commando et l'un des deux tireurs de l'attentat vivent aujourd'hui en Norvège, en Jordanie et en Cisjordanie. Tous trois étaient à l'époque membres du groupe Nidal (Fatah-Conseil révolutionnaire), mouvement dissident de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Des souvenirs douloureux. Ce rebondissement dans l'enquête a replongé Natacha Goldenberg dans ses souvenirs, ce 9 août 1982. "C'était un évènement traumatisant pour une enfant de 10 ans. Toute la famille était sous le choc. Les images à la télé étaient choquantes. Ma famille parlait de quitter la France, il y avait un climat de peur", s'est remémorée la nièce de Jo Goldenberg.

>> LIRE AUSSI - Attentat de la rue des Rosiers : qui sont les trois suspects ?

>> LIRE AUSSI - Attentat de la rue des Rosiers : 33 ans après, 3 suspects identifiés

>> LIRE AUSSI - Attentat de la rue des Rosiers : que s’est-il passé le 9 août 1982 ?

>> LIRE AUSSI - Attentat rue des Rosiers : 33 ans après, ils se souviennent