Attentat raté sur les Champs-Élysées : l'assaillant aurait averti plusieurs médias

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'homme qui a précipité sa voiture contre un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Élysées aurait envoyé une lettre de menace pour avertir de son attaque.

Adam D., qui a précipité sa voiture contre un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Élysées, le lundi 19 juin dernier, est soupçonné par les enquêteurs d'avoir envoyé un courrier de menace à plusieurs médias, dans lequel il promettait "un bain de sang", trois semaines avant sa tentative d'attentat, d'après Le Monde.

Les Français "n'ont pas tenu compte de l'avertissement envoyé par les soldats du Califat", écrivait-il dans une lettre-testament envoyée à des proches, le jour de l'attaque. L'avertissement auquel il fait référence est probablement cette lettre de menace, adressée à plusieurs rédactions, qui a provoqué l'ouverture d'une enquête préliminaire le 31 mai dernier. Rien ne permettait alors d'affirmer qu'Adam D. en était bien l'auteur.

"Message au peuple français". Mais en exploitant les données fournies par l'ordinateur du suspect, les enquêteurs ont découvert un fichier intitulé : "Message au peuple français de la part des soldats de l’État islamique".

Le fichier est identique à la lettre envoyée trois semaines plus tôt, ce qui laisse croire qu'elle a bien été écrite par Adam D. Il s'agit d'une lettre de huit pages, envoyée par mail et assortie d'un photomontage montrant le drapeau de l'État islamique, la formule "soldats du Califat" écrite à l'aide de munitions ainsi que la photo d'un fusil d'assaut, reconnu par les policiers chargés de l'enquête comme étant l'une des armes retrouvées dans le véhicule de l'assaillant.