Attentat déjoué : Strasbourg maintient son marché de Noël et affine sa sécurité

  • A
  • A
Attentat déjoué : Strasbourg maintient son marché de Noël et affine sa sécurité
Cette année, la Place Kléber n'accueillera pas de chalets pour le marché de Noël, pour des raisons de sécurité.@ AFP
Partagez sur :

Le maire a affirmé que Strasbourg n'était pas visée par le projet d'attentat terroriste que quatre hommes, arrêtés dimanche matin dans la capitale alsacienne, étaient suspectés de préparer.

Le marché de Noël organisé à Strasbourg est maintenu, mais la sécurité sera "affinée", a annoncé lundi son maire Roland Ries après l'interpellation dimanche matin de quatre Strasbourgeois, impliqués dans un projet d'attentat terroriste. Deux autres personnes ont été arrêtées à Marseille. Alors que le marché de Noël doit s'ouvrir ce vendredi, et attire chaque année près de deux millions de visiteurs, l'élu a affirmé que "Strasbourg n'était pas visée", après s'être entretenu avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.  

Bernard Cazeneuve se rendra au marché de Noël. "Sauf événement ou menace directe ou grave, le marché de Noël est maintenu", a-t-il déclaré. Les mesures de sécurité prévues sont "plus importantes que l'année dernière" et "le dispositif sera encore affiné cette semaine", avant l'ouverture prévue vendredi, a-t-il précisé. Bernard Cazeneuve a confirmé son intention de "venir au marché de Noël, comme il l'avait fait l'année dernière, pour bien prendre la mesure du dispositif", a ajouté Roland Ries. "Arrêter le marché de Noël conforterait la propagande de l'(organisation, ndlr) état islamique", a-t-il soutenu.

Militaires, policiers et checkpoints. Pour la deuxième année consécutive, le centre ville, ceinturé par la rivière l'Ill, deviendra une forteresse avec une quinzaine de checkpoints et une sécurité assurée par un important déploiement de policiers et de militaires. Après l'opération antiterroriste menée ce week-end, "l'enquête devra dire si le projet déjoué était une action coordonnée visant à frapper plusieurs sites sur le territoire", a précisé Bernard Cazeneuve. "L'une des personnes appréhendées à Strasbourg est un employé municipal", a précisé le maire. Il s'agit d'un animateur, a-t-il ajouté. "Ça me préoccupe", a-t-il reconnu.