Attentat déjoué en France : un sixième suspect présenté à la justice antiterroriste

  • A
  • A
Attentat déjoué en France : un sixième suspect présenté à la justice antiterroriste
Une sixième personne devrait être mise en examen dans l'enquête sur l'attentat déjoué. @ REMY GABALDA / AFP PHOTO / AFP
Partagez sur :

Un homme de 31 ans doit être mis en examen dans l'enquête sur le projet d'attentat déjoué. Il est soupçonné d'avoir fourni les armes au réseau qui devait commettre les attaques. 

Un homme de 31 ans doit être présenté vendredi à un juge antiterroriste en vue d'une éventuelle mise en examen dans l'enquête sur le projet d'attentat récemment déjoué en région parisienne, a appris l'AFP de sources judiciaire et proche de l'enquête. Interpellé mardi par les policiers de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), le suspect a été transféré au palais de justice de Paris après trois jours de garde à vue, selon ces sources, confirmant une information de LCI. Son ADN a été repéré sur un pistolet retrouvé lors des précédentes perquisitions menées à Strasbourg, selon une source proche de l'enquête. Il est soupçonné d'"avoir fourni les armes" au réseau, selon cette source.

Cinq autres personnes mises en examen. Le 25 novembre, cinq hommes avaient été mis en examen et écroués, soupçonnés d'avoir voulu commettre un attentat le 1er décembre en région parisienne. Interpellés à Strasbourg et à Marseille, ils avaient fait allégeance au groupe djihadiste Etat islamique et disposaient d'instructions "communiquées par un donneur d'ordre depuis la zone irako-syrienne", selon le procureur de la République François Molins. Parmi eux, un seul, un Marocain arrêté à Marseille, avait été signalé pour radicalisation par les autorités portugaises, pays où il résidait. Les autres, quatre amis originaires de Strasbourg, étaient inconnus des services de renseignement, même si deux d'entre eux sont soupçonnés d'avoir voyagé en Syrie en 2015.