Attentat de Nice : une victime va contester le montant de l'indemnisation de l'Etat

  • A
  • A
Attentat de Nice : une victime va contester le montant de l'indemnisation de l'Etat
@ AFP
Partagez sur :

Le fonds de garantie des victimes de terrorisme a recueilli près de 2.500 demandes d'indemnisation après l'attentat de Nice. Des sommes ont déjà été versées aux victimes mais l'une d'entre elle en conteste le montant. 

Des premières indemnisations ont été versées aux victimes de l'attentat de Nice. Parmi les dossiers, celui de Natacha Buchet qui avait demandé 330.000 euros d'indemnisation auprès du fonds de garantie des victimes d'actes de terrorisme. Mais elle a obtenu seulement 10% de cette somme et compte déposer un recours devant la justice.

Le 14 juillet dernier, Natacha Buchet a perdu sa mère Jacqueline dans l'attentat de Nice, détaillent ce dimanche Le Parisien et France info. Les deux femmes étaient très proches, la victime s'occupait par exemple chaque semaine des enfants de sa fille. Malgré le dossier d'indemnisation porté par l'avocat de la mère de famille, l'Etat lui propose finalement la somme de 37.500 euros. Un montant qu'elle va contester en déposant une requête devant le tribunal de grande instance de Créteil, selon France info.

Aucun des préjudices retenu par le fonds. La mère de famille avait pourtant fait valoir un préjudice économique, d'attente et d'inquiétude auprès du fonds, mais aucun n'a été retenu pour le moment. Financièrement, Natacha Buchet assure à France info qu'elle peut payer "une nounou pendant deux ans et demi à hauteur de ce que faisait ma mère".

La "souffrance morale" traversée a aussi été rappelée par son avocat, selon Le Parisien. Car au moment de l'attentat, les hôpitaux avaient assuré à Natacha Buchet que sa mère ne se trouvait pas parmi les victimes. Mais quatre jours plus tard, elle a reçu un autre appel lui expliquant qu'elle faisait finalement partie de ces victimes.

Une gestion "trop administrative" déjà dénoncée. Interrogé par France info, Juliette Méadel précise qu'il "n'y a pas d'indemnisation de la douleur qui corresponde à la douleur". La secrétaire d'Etat chargée aux victimes estime que "quelque soit la somme proposée, ce n'est jamais assez". Le fonds d'indemnisation a d'ores et déjà commencé à indemniser plus de 1.000 victimes de l'attentat de Nice. Au total, 16,7 millions d'euros ont été versés, selon Le Parisien.

Les associations représentant les victimes des attentats dénonçaient déjà après les attentats du 13-Novembre, une gestion trop administrative et comptable des dossiers par le fonds d'indemnisation.