Attentat de Nice : la France entière s'est recueillie en silence en hommage aux victimes

  • A
  • A
Partagez sur :

Lundi midi, la France s'est figée lors d'une minute de silence pour rendre hommage aux victimes de l'attentat sanglant du 14-Juillet à Nice, sur la Promenade des Anglais.

EN IMAGES

Ils étaient des milliers à s'être réunis, lundi, à la mi-journée, pour participer à la minute de silence en hommage aux victimes de l'attaque meurtrière de Nice, survenue lors des festivités le soir du 14-Juillet, et revendiquée par l'Etat islamique

Sur la Promenade de Nice, où a eu lieu l'attentat jeudi soir à l'issue du feu d'artifice, la minute de silence a été respectée par une foule de plusieurs milliers de personnes rassemblées sur la Promenade des Anglais. 



 

SIL1

(Crédit : AFP)

NICE3

Un moment émouvant, en présence notamment de la ministre de la Santé Marisol Touraine, du prince Albert de Monaco ou du gardien et capitaine de l'équipe de France de football Hugo Lloris - originaire de Nice. 

PERSONNALITES

(Crédit : AFP)

Lors de ce rassemblement, le cortège rassemblant le Premier ministre Manuel Valls, et les autres membres du gouvernement l'accompagnant, a été hué à son arrivée et à son départ. Mais les milliers de personnes rassemblées ont aussi applaudi un long moment à l'adresse des pompiers et des secouristes et à la fin de la minute de silence, marquée par un coup de canon. La foule a ensuite entonné la Marseillaise.



Le recueillement a eu lieu dans la France entière, frappée une nouvelle fois par le terrorisme. A Bayonne, Roubaix, Tremblay-en-France, mais aussi à Strasbourg, où les nombreuses personnes présentes ont également allumé des bougies à la mémoire des 84 victimes de l'attaque menée par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel(Crédit AFP)

SIL2

Du côté d'Avignon, parents et enfants étaient également réunis pour cet hommage national. (Crédit : AFP)

 

SIL3

A Marseille, aussi... (Crédit : AFP)

SIL4

Et à Rennes... (Crédit : AFP)

RENNES

A Paris, le président François Hollande s'est quant à lui rendu place Beauvau à pied pour observer une très solennelle minute de silence avec Bernard Cazeneuve, le ministère de l'Intérieur. Outre les responsables de la police, de la gendarmerie et des pompiers, environ 350 personnes de tous les corps du ministère, en civil ou en uniforme, étaient présents dans la cour du ministère de l'Intérieur. Une telle minute de silence s'était déjà tenue en juin au ministère avec le président après le meurtre d'un couple de fonctionnaires de police à Magnanville



Du côté du Sénat, on a également observé la minute de silence.