Attentat de Charlie Hebdo : les confidences troublantes d'une ex-compagne de Charb

  • A
  • A
Attentat de Charlie Hebdo : les confidences troublantes d'une ex-compagne de Charb
@ AFP
Partagez sur :

RÉVÉLATIONS - Valérie M. assure dans une interview au Parisien que le dessinateur avait noué des liens avec de riches dignitaires du Proche-Orient.  

Elle se présente comme la toute dernière compagne de Charb Valérie M., dit même s'être réveillée dans les bras du dessinateur le 7 janvier dernier, le jour de l'attaque perpétrée par les frères Kouachi. Dans les colonnes du Parisien dimanche, elle livre de troublantes confidences sur cet attentat.

"Pas une relation continue". Avant d'expliquer que d'autres pistes que la "thèse du terrorisme islamiste" pourrait expliquer l'attaque, Valérie M. précise la nature de sa relation avec le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo. "Notre relation n'était pas continue", explique-t-elle. "Il faut comprendre que Charb rejetait l'idée même d'une relation sérieuse et se voyait comme un éternel célibataire. Notre histoire, comme celles qu'il a pu avoir avec d'autres femmes, n'avait donc rien d'exclusive".

De l'argent pour sauver Charlie Hebdo la veille de l'attentat. Valérie M. revient sur le jour du drame. Charb est parti chercher des croissants à la boulangerie. Il en est revenu "avec un air soucieux" car il avait repéré une "voiture noire aux vitres teintées en bas de son immeuble".

Le mois précédant les attentats, Charb était à la recherche de fonds pour sauver Charlie Hebdo. "Dans cette quête, il a été mis en relation avec beaucoup de personnes différentes, parmi lesquelles des hommes d’affaires, notamment du Proche-Orient, avec lesquels il passait des soirées", assure cette femme dans les colonnes du Parisien. La veille de l’attentat, le dessinateur  lui aurait d’ailleurs confié qu’il était parvenu à trouver les fonds nécessaires à la sauvegarde du journal. "Je n’ai pas cherché à en savoir plus mais je lui ai dit que cela pouvait être dangereux".  Et de s'interroger : "qui a payé ? Peut-il y avoir un lien avec les événements du 7 janvier ? Les enquêteurs doivent s'y intéresser".

"La vérité sur l’attentat est encore loin". "Le samedi qui a suivi le drame, je suis retournée avec le frère de Charb et quelques intimes dans son appartement", rembobine Valérie M. "Nous avons découvert qu'il avait été visité, mis à sac, et des affaires emportées, parmi lesquelles des dessins et son ordinateur portable. Il me paraît indispensable de retrouver cet ordinateur portable qui contient sûrement des informations utiles à l'enquête. Or je m'étonne que les policiers qui ont recueilli mon témoignage n'aient pas eu l'air intéressés par cet élément". Et de conclure sur une nouvelle interrogation : "j'ai le sentiment que la vérité sur l'attentat de Charlie Hebdo est encore loin".