Militaires agressés au Louvre : pour François Hollande, "la menace est là, elle demeure"

  • A
  • A
Militaires agressés au Louvre : pour François Hollande, "la menace est là, elle demeure"
"La menace, elle est là, elle demeure et nous devons y faire face", a déclaré vendredi le chef de l'État.@ AFP
Partagez sur :

Depuis Malte où il participe à un sommet européen, le chef de l'État a réagi vendredi à l'attaque à la machette contre des militaires en patrouille au musée du Louvre.

François Hollande a souligné vendredi depuis La Valette, à Malte, que la "menace" d'actions terroristes "demeurait". Le président de la République réagissait à l'attaque à la machette perpétrée dans la matinée au Louvre par un homme contre des militaires en patrouille.

"Le caractère terroriste ne fait guère de doute". "La menace, elle est là, elle demeure et nous devons y faire face", a déclaré le chef de l'État devant la presse au cours du sommet européen, rendant hommage au "courage" et à la "détermination" des militaires attaqués au Louvre. "L'opération Sentinelle a pu permettre, même si c'était des militaires qui étaient visés, d'empêcher sans doute un acte dont le caractère terroriste ne fait guère de doute", a-t-il encore souligné. "Il appartient à la justice de faire l'enquête nécessaire".