Assassinat à Guéret : une deuxième interpellation deux mois après

  • A
  • A
Assassinat à Guéret : une deuxième interpellation deux mois après
L'homme arrêté est soupçonné d'avoir conduit la voiture avec laquelle avait été menée l'expédition meurtrière.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Deux mois après le meurtre d'un jeune homme de 24 ans à Guéret, dans la Creuse, un deuxième homme, soupçonné d'être le complice du tireur présumé, a été arrêté mardi.

Deux mois après le meurtre d'un jeune homme de 24 ans en plein centre de Guéret, dans la Creuse, soupçonné d'être le complice de l'assassin présumé a été interpellé mardi à Orléans, dans le Loiret, a-t-on appris mercredi soir auprès du parquet de Guéret.

Le tireur présumé a avoué. Le 18 juillet, le tireur présumé avait été interpellé à Limoges par les policiers du Service régional de Police judiciaire (SRPJ), près de la gare de Limoges, grâce à la géolocalisation de son téléphone portable. Ce jeune homme d'une vingtaine d'années avait été mis en examen trois jours plus tard pour assassinat, après avoir avoué le meurtre à coup de fusil de chasse d'un jeune homme âgé de 24 ans, sur une place du centre de Guéret. Son complice présumé, un Guérétois de 20 ans, a été interpellé mardi 13 septembre à Orléans et a été placé en garde-à-vue dans les locaux du SRPJ à Limoges.

Son complice était en fuite depuis le meurtre. Il est soupçonné d'avoir conduit la voiture avec laquelle avait été menée l'expédition punitive qui avait été fatale à Kevin Genty, dans la nuit du 14 au 15 juillet. En fuite depuis le 15 juillet, il se trouvait depuis moins d'une semaine à Orléans, après avoir séjourné en Espagne, a précisé un témoin.

La victime traquée deux heures en voiture. Des différends apparemment assez anodins sont à l'origine de ce drame. La victime avait été traquée durant deux heures dans les rues de la ville par les deux jeunes qui circulaient en voiture. Une forme de "préméditation" qui a conduit la justice à requalifier les faits en assassinat.