Arrêts maladie: le délai de carence ne devrait pas bouger

  • A
  • A
Arrêts maladie: le délai de carence ne devrait pas bouger
Partagez sur :

Eric Woerth a réaffirmé mercredi sa volonté de lutter contre les arrêts de travail abusifs, sans jour de carence supplémentaire.

L’amendement du député UMP, Yves Bur, allongeant d'un jour le délai de carence au-delà duquel sont versées les indemnités en cas d’arrêt maladie, a été rejeté mercredi par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

"Le gouvernement n'est pas favorable à cet amendement mais ce que veut dire M. Bur, c'est que les arrêts maladie augmentent malgré les contrôles qui augmentent", a expliqué le ministre du Budget, Eric Woerth, lors de la séance de questions d'actualité à l'Assemblée.

En cas d'arrêt de travail pour cause de maladie, les indemnités journalières sont versées par la Sécurité sociale après un délai de trois jours. L'amendement d'Yves Bur proposait d'allonger ce délai en le faisant précéder d'une "journée de carence d'ordre public" afin "d'éviter la multiplication des arrêts de travail du vendredi et du lundi" et de "responsabiliser ainsi les assurés" sociaux.