Défense : un régiment dissous, 7.500 postes supprimés, le Val-de-Grâce fermé

  • A
  • A
Défense : un régiment dissous, 7.500 postes supprimés, le Val-de-Grâce fermé
@ MaxPPP
Partagez sur :

ARMÉE - Jean-Yves Le Drian a annoncé les restructurations militaires pour l'année 2015, confirmant la fermeture d'un régiment et l'arrêt des activités médicales de l'hôpital du Val-de-Grâce.

L'annonce était très attendue par les militaires. Dans un message adressé aux armées, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé mercredi les restructurations militaires pour l'année 2015, confirmant que 7.500 postes allaient au total être supprimés.

Châlons-en-Champagne impactée. Dans le détail, le ministre a confirmé la dissolution du 1er Régiment d'Artillerie de Marine (RAMa) et l'état-major de la 1re Brigade mécanisée de Châlons-en-Champagne. Une fermeture qui pèsera lourdement sur l'économie locale. Au total, selon France 3 Champagne-Ardenne, la présence militaire à Châlons-en-Champagne se chiffre à 3.000 personnes, familles comprises. Soit 6,5% de la ville. D'après L'Union l'Ardennais, le régiment représenterait à lui seul un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros injectés dans l'économie locale.

Par ailleurs, le ministre a annoncé que le 8e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Castres, dans le Tarn, et le 1er Régiment de tirailleurs d'Epinal, dans les Vosges, seront "transformés en régiment d'infanterie de nouvelle génération". Cinq bâtiments de la marine seront par ailleurs désarmés et deux organismes, la base navale de l'Adour à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques et le commandement maritime de Strasbourg, dans le Bas-Rhin, seront fermés, a annoncé le ministre. La base aérienne de Drachenbronn, également située dans le Bas-Rhin, sera transformée en "élément air rattaché" (EAR) à la base 133 de Nancy. La dissolution de la base 102 de Dijon-Longvic, en Côte d'Or, est par ailleurs lancée, a précisé le ministre.

Le Val-de-Grâce perd ses activités médicales.  Enfin, comme il l'avait indiqué dimanche, les activités médicales de l'Hôpital du Val-de-Grâce à Paris "seront progressivement transférées" vers deux hôpitaux militaires d'Ile-de-France, Percy à Clamart, et Begin à Vincennes. Le Val-de-Grâce abritera pour sa part "un pôle d'excellence", réservé aux activités de recherche et de formation.

La loi de programmation militaire prévoit une réduction des effectifs de 24.000 postes. Ces restructurations doivent permettre de réaliser d'importantes économies budgétaires et de nouvelles coupes dans les effectifs. Des mesures qui s'inscrivent dans le cadre de la loi de programmation militaire 2014-2019. "Au terme de la loi de programmation militaire 2014-2019, les effectifs du ministère seront réduits de 24.000 hommes supplémentaires pour atteindre des effectifs de l'ordre de 250.000 personnels dans la défense", avait assuré en mai 2014 François Hollande.

>> LIRE AUSSI - Budget de la Défense : Le Drian met en garde