Ariane : pas de lancement "tant que la situation sociale ne sera pas réglée"

  • A
  • A
Ariane : pas de lancement "tant que la situation sociale ne sera pas réglée"
Le lancement de la fusée Ariane 5 a été reporté trois fois depuis le début de la semaine. @ jody amiet / AFP
Partagez sur :

Plusieurs mouvements sociaux ont été déclenchés depuis le début de semaine en Guyane.

"Il n'y aura pas de lancement tant que la situation sociale ne sera pas réglée", a indiqué jeudi Didier Faivre, directeur du Centre spatial guyanais, au sujet du décollage d'Ariane 5 déjà reporté trois fois depuis mardi.  "Il n'y a jamais eu volonté de 'bunkeriser' le centre spatial. C'est aux autorités compétentes et aux élus de régler cette situation", a ajouté Didier Faivre sur la radio Guyane 1ère. Initialement prévu lundi, le transfert de la fusée vers son pas de tir n'a jamais pu être mis en oeuvre en raison d'un barrage érigé à l'entrée du Centre spatial guyanais à Kourou et d'une grève au sein de la société Endel qui assure le transfert.

Des mouvements sociaux depuis le début de la semaine. "L'évolution de la situation ne permettant pas la reprise des opérations en vue de la réalisation du lancement VA236, Arianespace a décidé de l'ajourner", a fait savoir Arianespace dans un communiqué. Plusieurs mouvements sociaux ont été déclenchés depuis le début de semaine, traduisant des revendications de salariés et une exaspération croissante d'une partie de la population notamment face à l'insécurité et au déficit d'offre de soins. La fusée européenne doit placer en orbite deux satellites.