Apt : l'hôpital fait appel au mécénat pour se moderniser

  • A
  • A
Partagez sur :

L'hôpital d'Apt, dans le Vaucluse, cherche à récolter un million d'euros pour moderniser ses chambres et maintenir son niveau de prestation.

50.000 euros ont déjà été récoltés en trois mois. L'hôpital d'Apt, dans le Vaucluse, fait désormais appel au mécénat pour pallier les faibles dotations de l'Etat. La campagne s'affiche à l'entrée de l’hôpital, sur deux grands panneaux en français et en anglais pour sensibiliser les particuliers, les entreprises et les touristes, notamment les anglo-saxons qui sont nombreux à vivre dans la Lubéron. L'objectif avec cet appel aux dons : créer un fond de dotation privé pour moderniser un hôpital public.

"Maintenir une prestation de qualité". A Apt, la modernisation passera par la rénovation des chambres de patients avec la mise en place de tablettes multimédia. Une mise en place que le budget débloqué par l'Etat ne permet pas de financer. Pour Anne Blanc, directrice adjointe de l'hôpital, "si l'on veut pouvoir maintenir une prestation de qualité au chevet du patient il est fondamental de commencer à diversifier les financement". "Là, le million d'euros a pour objectif de donner un supplément d'âme aux chambres. L'objectif est de rendre nos chambres plus hôtelières, il est important de maintenir un niveau de prestation sur le pays d'Apt, c'est l'avenir", poursuit la responsable de l'hôpital au micro d'Europe 1.

"Redynamiser l'hôpital". Le mécénat doit permettre à l'hôpital de conserver son attractivité et entériner la survie de l'hôpital avec sa maternité et son service d'urgence sur une commune excentrée. Dans la région, les réactions sont très positives. "Ça ne me choque pas du tout de devoir faire appel au mécénat. Il faut absolument se mobiliser pour les patients, pour les résidents", explique une première habitante. "De toute façon l'Etat ne nous donne pas tout, on est bien obligé de se débrouiller", poursuit-elle. "Pour redynamiser l'hôpital, pour le moderniser il faut de l'argent", complète une autre.