Après NDDL, où sont situées les autres ZAD en France ?

  • A
  • A
Après NDDL, où sont situées les autres ZAD en France ?
De nombreux zadistes luttent contre la création d'un centre d'enfouissement de déchets nucléaires.
Partagez sur :

Il reste une cinquantaine de zones à défendre (ZAD) dans tout le pays. On fait le point. 

INFOGRAPHIE

Cette fois, le projet est mort et enterré. Mercredi, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, malgré des décisions de justice et une consultation locale favorables. A Nantes, environ 500 personnes ont fêté la décision en défilant dans le centre-ville en scandant : "Ce n'est qu'un début, continuons le combat !" Justement, où sont les futurs "Notre-Dame-des-Landes" ? Où sont situés les foyers de tension ? Sur quels projets ? Europe 1 fait le tour de France. 

Le gouvernement très vigilant. Une cinquantaine de projets, inconnus du grand public, sont des potentielles ZAD. Pour l’administration française, ce sont des "zones d’aménagement différé", conçues pour réserver des terrains nécessaires à la construction d’un projet de grande envergure. Mais pour des milliers de défenseurs de l’environnement, les ZAD sont des "zones à défendre", des domaines où des poches de résistance s’organisent contre la création d’aéroports, d’autoroutes, de lignes à grande vitesse… Selon les informations du Figaro, "12 d'entre eux, où la situation peut virer à l'aigre, sont d'ores et déjà surveillés par les analystes de la gendarmerie nationale".

Bure, le prochain Notre-Dame-des-Landes ? "Quand l'évacuation de Notre-Dame-des-Landes sera réglée, Bure, où le projet Giceo a déjà pris plus d'un an de retard, sera le prochain sur la liste", prophétise au Figaro un fonctionnaire de haut rang. Ce petit village au cœur de la Meuse  a été choisi pour accueillir un immense cimetière sous-terrain de déchets radioactifs. En 2004, des militants anti-nucléaires rachètent une ferme qu’ils rebaptisent "Maison de résistance à la poubelle nucléaire". Pour éviter que 80.000 mètres cubes ne soient enfouis à 500 mètres sous terre, le collectif "Bure Zone Libre" a lancé une campagne de sensibilisation contre ce projet. L’exploitation est prévue pour 2025.

Bure-3

Le grand contournement de Strasbourg. Un autre foyer de contestation est situé à Starsbourg.  Le collectif "GCO non merci" lutte depuis 1999 contre le projet d'autoroute à péage 2x2 voies (de 24 km) qui permettra de contourner la ville de Strasbourg. Si cette construction est destinée à désengorger l’agglomération, les écologistes estiment que 300 hectares de terres fertiles sont menacés. Depuis le mois de juin 2014, des cabanes en bois ont été construites et occupées sur le tracé de l’autoroute. "La contestation a mûri au point de devenir préoccupante", assure au Figaro un analyste de la gendarmerie nationale.

La ligne LGV Sud-Ouest. Le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO)prévoit l'extension de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Bordeaux et Toulouse, entre Bordeaux et Dax et entre Dax et l’Espagne. Le Collectif des associations de défense de l’environnement (Cade) dénonce cette construction depuis plusieurs années. Pour l’instant, le tronçon entre la France et l’Espagne est reporté pour des raisons économiques. Là aussi, la contestation est très forte.

Hendaye-manifestations_scalewidth_906

Vallée de la Suse. Depuis le début des années 1990, des écologistes se battent contre la création d’une ligne de chemin de fer entre la France et l’Italie, à travers les Alpes (avec un tunnel de près de 60 km). Le mouvement "No-Tav" (Treno ad alta velocita, TGV en italien) a déposé de très nombreux recours juridiques pour essayer de ralentir le projet. 

Le méga-transformateur de Saint-Victor-et-Melvieu. Ce dossier-là est jugé comme "potentiellement explosif" par les autorités. Dans ce petit village de l’Aveyron, la distribution électrique RTE souhaite créer six lignes à haute tension de 225.000 volts et une ligne à très haute tension de 400.000 volts sur des terres agricoles. Regroupés dans un "QG" de fortune baptisé "Amassada", les opposants au projet ont d’abord manifesté avant de d’investir la mairie pour récupérer les plans du projet. Dans les rangs des opposants, on recense des habitués de Notre-Dame-des-Landes et de Bure. 

Le Center Parcs de Roybon. Le projet vise à construire un centre de loisirs sur plus de 200 hectares dans la forêt de Chambaron (Isère). Lancés à l'automne 2014 dans la forêt des Chambaran, les travaux de défrichement du Center Parcs avaient été interrompus quelques semaines plus tard après l'irruption de militants qui occupent, depuis lors, une maison forestière près du chantier. Depuis, le chantier a été suspendu par décision administrative.

La-justice-suspend-le-chantier-du-Center-Parcs-de-Roybon

Les mégas centre commerciaux de Gonesse et Toulouse. Le groupe Auchan prévoit d’ouvrir à l’horizon 2020 un gigantesque centre commercial et de loisirs, appelé "EuropaCity". Deux milliards d’euros d’investissements pour 250.000 m² de commerces et même… une piste de ski intérieur. Là aussi, la contestation monte.

Dans la région toulousaine, c’est un autre projet de centre commercial qui pose problème. Situé à Plaisance-du-Touch (Haute-Garonne), le futur centre commercial de Val Tolosa promet d’abriter 60 boutiques dans un gigantesque espace de 60.000 m².

La ferme des 1.000 vaches.  Grâce au plus gros méthaniseur d’Europe, la "ferme des 1.000 vaches" (Buigny-Saint-Maclou) devrait pouvoir produire 2,8 millions de litres de lait et 1,5 mégawatt d’électricité par an. En mai 2014, neuf militants de la Confédération paysanne pénètrent sur le site pour le saboter. Ils ont été condamnés à des peines allant de l’amende à cinq mois de prison avec sursis. Malgré de nombreuses manifestations, 150 vaches ont déjà été installées dans la ferme.  

* Il ne s’agit pas ici d’une liste exhaustive des ZAD en France. Nous avons choisi de mettre en valeur les luttes qui peuvent être les plus explosives rapidement. On peut donc aussi citer entre autres le parc éolien de Bouriège et Tourreilles (Aude), le centre d’engraissement des 1.000 veaux à Saint-Martial-le-Vieux (Creuse), le projet de contournement Est de la ville de Rouen, la ligne à très haute tension entre Avelin et Gavrelle (Nord),….

ARCHIVES - Notre-Dame-des-Landes : aux origines du projet d'aéroport abandonné