Après les attentats, Marseille annule le meeting de la Patrouille de France

  • A
  • A
Après les attentats, Marseille annule le meeting de la Patrouille de France
@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

La mairie, en "plein accord avec le préfet de police", a décidé d'annuler le meeting aérien de la Patrouille de France. 

La mairie de Marseille a décidé d'annuler le meeting aérien de la patrouille de France prévu le 13 août dans la cité phocéenne, en raison de l'état d'urgence maintenu après les attentats de Nice, a-t-elle indiqué lundi. "En plein accord avec le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nuñez, et dans le cadre de l'état d'urgence, le maire (LR) de Marseille Jean-Claude Gaudin, a décidé d'annuler le meeting aérien de la Patrouille de France prévu le samedi 13 août 2016", explique la mairie de Marseille dans un communiqué.

Marseille, cible de l'EI ? L'état d'urgence, dont François Hollande avait annoncé l'arrêt dans son discours du 14 juillet, a été prolongé jusqu'à fin janvier 2017 après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts le soir de la fête nationale. Il y a dix jours, l'Etat islamique a publié une vidéo dans laquelle la ville de Marseille est explicitement citée pour la première fois comme une cible potentielle. Le maire de Marseille a depuis demandé, dans un courrier au Premier ministre, Manuel Valls, "une mobilisation accrue et significative de tous les moyens humains et matériels nécessaires à la protection des Marseillais, ainsi que des milliers de visiteurs ou de touristes".

La Baule annule son feu d'artifice. Un peu plus tôt, la mairie de la Baule, en Loire-Atlantique, avait décidé d'annuler le traditionnel feu d'artifice du 15 août, évoquant une "configuration semblable" à la ville de Nice, où les festivités du 14 juillet ont été endeuillées par un attentat qui a causé la mort de 84 personnes