Après le selfie, le "dronie" ?

  • A
  • A
Après le selfie, le "dronie" ?
@ Matt Georges pour Squadrone System Hexo+
Partagez sur :

De plus en plus sophistiqués, les drones démultiplient les possibilités de s’auto-photographier. Sont-ils l'avenir du selfie ?

EN IMAGES

Après le phénomène planétaire du selfie (autoportrait pris depuis un smartphone), place au dronie (autoportrait pris depuis un drone) ? Depuis plusieurs années, le drone de loisirs se démocratise. On en trouve désormais dans tous les grands magasins d’électroménager. 

Hexo+_action_photos_print_trail_1

© Matt Georges pour Squadrone System Hexo+



"Un trépied suspendu dans le ciel". C'est le nouveau gadget en vogue : le drone de loisirs se vend comme des petits pains, et permet entre autres de réaliser des autoportraits. Depuis quelques années, les photographes professionnels proposent cette prestation – un selfie vu du ciel – pour un mariage, ou même pour un meeting politique. Surfant sur cet engouement, les concepteurs de drone ont quasi tous intégré une fonction selfie à leurs drones de loisirs. Objectif : se photographier ou se filmer soi même. "Avoir un drone équipé d'une caméra vous donne l'impression d'avoir un trépied suspendu dans le ciel", confie Amit Gupta, fondateur du site du magasin de photographie en ligne Photojojo

dronie1

© Matt Georges pour Squadrone System Hexo+


Des fonctions sophistiquées. Les drones les plus standards permettent de prendre un cliché vu du ciel. D’autres, plus élaborés, effectuent des travelings ou des fondus autour de leurs sujets. Sur les drones de gamme supérieure, on peut même activer une fonction "Follow Me" : "l'œil électronique suit alors le déplacement de son maître, pas à pas, comme un animal tenu en laisse", explique Le Monde. En France, l'utilisation des drones est toutefois soumis à des règles : vol interdit dans toutes les zones urbaines du pays. La peine maximale prévue par la loi en cas d'infraction est d'un an de prison et de 75.000 euros d'amende. 

Hexo+_action_photos_prinit_bike_1 (1)

© Matt Georges pour Squadrone System Hexo+


Le "dronie" plait aux sportifs. Dans la lignée du succès de la gopro, le dronie trouve des adeptes chez les sportifs. En vélo ou en ski, pendant un marathon ou une promenade en bateau : les dronies font fureur, ainsi qu’en attestent les chaines youtube de nombreux sportifs. "C'est comme si vous aviez une équipe de télé avec vous lorsque vous allez faire une descente en snowboard", s'enthousiame Henri Seydoux, PDG de Parrot

GoPro prévoit d'ailleurs de lancer son propre drone dans les prochains mois.