Après le drame de Millas, la solidarité des habitants

Partagez sur :

Les communes de Millas et Saint-Féliu-d’Avall étaient en deuil vendredi, au lendemain d'une collision entre un car scolaire et un TER qui a coûté la vie à cinq collégiens.

EN IMAGES

Au lendemain du drame de Millas qui a coûté la vie à cinq adolescents, place au recueillement et à la solidarité. Une cellule psychologique a été mise en place au collège Christian Bourquin de Millas, où sont scolarisés les élèves victimes d’une collision jeudi soir entre leur car scolaire et un TER à un passage à niveau dans cette ville des Pyrénées-Orientales.

Don du sang et cahiers de condoléances. À l’église et à la mairie de Saint-Féliu-d’Avall, une commune voisine où habitent toutes les victimes, des cahiers de condoléances ont été mis à disposition. L’élan de solidarité est tel que les habitants de la région étaient nombreux vendredi à donner leur sang au gymnase de la petite commune, alors que 19 personnes blessées dans la collision étaient toujours hospitalisées. Une messe doit par ailleurs se tenir vendredi soir à l’église de Saint-Féliu-d’Avall, en mémoire des victimes.