Après la mort, la vie continue... sur Facebook

  • A
  • A
Après la mort, la vie continue... sur Facebook
Partagez sur :

Une page Facebook ne disparaît pas avec son propriétaire mais peut être transformée en "mémorial".

Que devient un profil Facebook après la mort de son propriétaire ? Une question d’actualité, en plein week-end de la Toussaint, à laquelle les responsables du réseau de socialisation ont répondu en créant la "mémorialisation". En clair, la page Facebook d’une personne décédée ne peut plus être modifiée mais elle peut continuer à être alimentée en messages d’hommage.

Comment "mémorialiser" un profil Facebook ? Il faut qu’un proche contacte les services de Facebook, remplisse un formulaire en ligne et surtout fournisse la preuve de la mort, une copie d'un certificat de décès par exemple.

Max Kelly, un responsable de la sécurité de Facebook, explique dans un message posté lundi s’être souvenu d’une expérience personnelle, la mort de son meilleur ami dans un accident de la route. "La question a surgi rapidement : qu’allions nous faire de son profil Facebook ? (…) Nous avons alors créé l’idée de 'mémorialiser' les profils, les transformer en un lieu où les gens peuvent garder et partager leurs souvenirs sur ceux qui sont décédés".

Une fois le "mémorial" créé, il n’est plus possible d’inviter la personne à des "événements" ou d’en faire un "ami". Ne peuvent alors déposer des messages sur son profil que les amis confirmés ou les membres de la famille. Un garde-fou suffisant pour éviter les dérapages ? Facebook l'assure.