Approvisionnement électrique : vers des mesures exceptionnelles à partir de mardi

  • A
  • A
Approvisionnement électrique : vers des mesures exceptionnelles à partir de mardi
RTE n'envisage pour l'instant pas de procéder à des coupures programmées.@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Les "marges disponibles seront réduites" à partir de mardi pour faire à la vague de froid, annonce RTE, responsable de la distribution d'électricité en France.

Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE envisage de déclencher dès mardi "une partie" des mesures exceptionnelles envisagées pour répondre aux besoins d'électricité de la France face à la vague de froid. La consommation pourrait atteindre des niveaux record. Les marges disponibles (la différence entre le volume d'électricité disponible et la consommation prévue) "sont réduites" mais "à ce stade il n'y a pas de coupures programmées", a précisé un porte-parole de RTE lors d'une conférence téléphonique.

La première mesure, a dit le porte-parole de RTE, pourrait être d'envoyer une alerte générale aux consommateurs pour les encourager à réduire leur consommation, à éteindre les lumières dans les pièces non utilisées, à éteindre les imprimantes dans les bureaux, etc. Ces mesures simples, a-t-il expliqué, pourrait permettre de réduire la consommation d'électricité de 2 à 3 gigawatts, soit la capacité de deux réacteurs nucléaires.

L'arrêt de réacteurs reporté. En novembre, RTE avait indiqué que les mesures exceptionnelles à sa disposition comprenaient des coupures de courant dans certaines zones géographiques et dans certaines industries lourdes. Vendredi matin, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a fait savoir qu'elle acceptait qu'EDF reporte l'arrêt programmé de deux réacteurs afin de permettre au fournisseur d'électricité de faire face au surcroît de consommation attendu la semaine prochaine avec le froid.

Les opérateurs du marché de l'énergie se sont réunis dans la matinée au ministère de l'Energie et de l'Environnement pour faire le point dans la perspective des températures nettement inférieures aux normales saisonnières attendues à partir de mardi.