Antisémitisme : "deux poids, deux mesures" pour Dieudonné

  • A
  • A
Antisémitisme : "deux poids, deux mesures" pour Dieudonné
Partagez sur :

Visé par une enquête préliminaire pour injure antisémite, Dieudonné a accusé jeudi la justice de faire "deux poids deux mesures".

"Ce que j'ai fait était un sketch, sur internet, qui m'a l'air assez marrant, tandis que M. Bernheim, ce riche producteur juif, dans un contexte qui n'était pas drôle, a dit que le nègre est un être inférieur", a déclaré Dieudonné jeudi lors d'une conférence de presse. "Que le parquet soit clair, qu'il nous dise qu'en France on a le droit de traiter les nègres d'individus stupides et ignares. C'est la démonstration qu'il y a dans ce pays la possibilité d'insulter un noir", a-t-il poursuivi, affirmant que "la justice est en train de faire deux poids deux mesures".

Le procureur de la République de Paris a ordonné jeudi une enquête préliminaire à la suite de propos de Dieudonné dans une vidéo diffusée fin mai 2009 sur le site Youtube, dans laquelle il commentait une décision du parquet de Genève classant une plainte de sa part contre le producteur Pascal Bernheim, qui l'avait qualifié de "nègre" en novembre lors d'un débat télévisé en Suisse.

Dans cette vidéo, toujours visible sur internet, l'humoriste répond à cette décision du procureur de Genève. "Le puissant lobby de youpins sionistesqu'il représente est voleur, raciste et menteur", affirme notamment Dieudonné.

L'injure publique à caractère antisémite est passible de six mois d'emprisonnement et de 22.500 euros d'amende.

Dieudonné est la tête de liste du "parti antisioniste" en Ile-de-France pour les élections européennes de dimanche, dont le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNCVA) a demandé "l'interdiction".