Adama Traoré : "aucune trace de violences", selon la contre-autopsie

  • A
  • A
Adama Traoré : "aucune trace de violences", selon la contre-autopsie
Image d'illustration.@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Cette nouvelle autopsie "ne fait état d'aucune trace de violences susceptible d'expliquer le décès", a indiqué jeudi le procureur de la République de Pontoise.

La nouvelle autopsie effectuée mardi sur le corps d'Adama Traoré, mort le 19 juillet lors de son interpellation dans le Val-d'Oise, n'a mis en évidence "aucune trace de violences", a annoncé jeudi le procureur de la République de Pontoise.

Une mort toujours inexpliquée. Cette nouvelle expertise, que la famille d'Adama Traoré avait demandé, "ne fait état d'aucune trace de violences susceptible d'expliquer le décès" du jeune homme de 24 ans, qui a entraîné plusieurs nuits de violences à Beaumont-sur-Oise et dans les communes voisines, a déclaré Yves Jannier.

D'autres résultats attendus courant août. Selon le procureur, "l'explication de la cause du décès ne pourra être apportée qu'avec l'ensemble des analyses (bactériologie, toxicologie, anatomopathologie)", dont les résultats sont attendus "dans le courant du mois d'août".

"Une infection" trouvée lors de la première autopsie. La première autopsie pratiquée sur le corps du jeune homme avait démontré qu'il souffrait d'"une infection très grave" et "touchant plusieurs organes". Le médecin légiste n'avait aussi pas relevé de "traces de violence significatives". Des "égratignures" avaient été constatées, "mais rien de significatif", avait-t-il ajouté. "Lorsque les secours sont intervenus, la température du jeune homme était très élevée, et c'était un jour de canicule", a rappelé le procureur.