"Allons traquer ces imposteurs" : l'appel aux musulmans qui cartonne

  • A
  • A
"Allons traquer ces imposteurs" : l'appel aux musulmans qui cartonne
@ YOUTUBE
Partagez sur :

RESEAUX SOCIAUX - Dans une réaction épidermique, un habitant de Vénissieux a publié une vidéo appelant la communauté musulmane à dénoncer ces "pseudo-muslimins". Un message devenu depuis viral.

Depuis mercredi, le nombre de visionnages ne cesse d’augmenter et a déjà dépassé les 5,7 millions de vues : la dernière chronique vidéo d’un habitant de Vénissieux, qui se fait appeler ‘Chronic de Bass’, a rencontré un succès inédit. Il faut dire que cette vidéo est un véritable cri du cœur dans lequel cet homme appelle la communauté musulmane à faire le ménage dans ses rangs suite aux attentats de Paris. "Allons traquer ces imposteurs qui se font passer pour des musulmans", martèle-t-il, avant de souligner que "la solution ne peut venir que de nous".

Mise à jour samedi 21/11 9h59 : le profil de "Chronic 2 Bass" apparaît plus ambigu que son appel vidéo ne le laisse penser, révèle samedi Métronews. Selon le journal en ligne, il aurait notamment tenu sur les réseaux sociaux des propos violents à l'égard de plusieurs jeunes femmes arabes. "Chronic 2 Bass" reconnaît "des clashs et des insultes" mais réfute toute violence.

"Je fais cette vidéo parce que j’en ai marre". Derrière le pseudo ‘Chronic de Bass’, un habitant de Vénissieux, dans le Rhône, publie régulièrement des vidéos dans lesquelles il commente l’actualité. Sauf que l’actualité dramatique de la semaine passée a provoqué une réaction épidermique chez cet électrotechnicien de 35 ans. Il a donc publié une vidéo brute de décoffrage pour dénoncer les "pseudo-muslimins" de Daech et dans laquelle il appelle ses coreligionnaires à faire le ménage dans leurs rangs.

"Je fais cette vidéo parce que j’en ai marre, j’en ai ma claque", déclare-t-il en guise d’introduction, avant de marteler : "ça suffit de ces pseudo-muslimins de mes c… qui salissent deux milliards de musulmans". Car les conséquences des derniers attentats sont malheureusement prévisibles : les musulmans risquent d’être davantage stigmatisés.

Pour ‘Chronic de Bass’, il n’y a plus d’alternatives : pour mettre fin à cet engrenage, il faut que la communauté musulmane sorte de sa torpeur. "C’est à nous de faire le message, de traquer ces fils de p… (…)C’est à nous, musulmans de France qui prônons les valeurs de la République, de traquer ces gens là et d’en référer aux autorités compétentes", souligne-t-il. Et pour ceux qui pourraient y voir un acte de délation, ce dernier rappelle que tous les Français sont visés par Daech, y compris les musulmans.

"C’est à nous de monter au créneau". Interrogé par Europe 1, cet habitant de Vénissieux voit dans cette vidéo "un appel aux musulmans de France. Qu’on le veuille ou non, nous fréquentons ce genre de personnes dans les lieux de culte, qui sortent de nos cités. C’est à nous de monter au créneau, d’aller parler aux jeunes qui sont endoctrinés par l’islam d’internet, de Youtube. Il faut absolument qu’on nettoie ces imposteurs qui sont dans notre communauté".

D’autant que la communauté musulmane est à ses yeux la mieux outillée pour identifier les jeunes en train de sombrer dans le terrorisme. "La radicalisation d’une personne, nous allons nous en apercevoir avant les renseignements parce que ce sont des gens qu’on fréquente, on voit quand ils changent de mentalité, de tenue vestimentaire. Nous, nous avons cette proximité que les renseignements n’ont peut-être pas sur le coup", souligne-t-il.

Mais une telle ligne de conduite n’est-elle pas risquée ? "Bien sûr, après… le risque est partout. Moi, j’assume mes actions et si on doit y passer, on y passera", répond-il, avant d’estimer que l’enjeu est bien plus important : "tous les musulmans ne sont pas intégristes, prônons le vivre ensemble. C’est super important".