Airbus : 104 millions d'euros d'amende pour un litige concernant Matra à Taïwan en 1992

  • A
  • A
Airbus : 104 millions d'euros d'amende pour un litige concernant Matra à Taïwan en 1992
"Il s'agit d'un litige commercial et non d'accusations de corruption", a précisé à Reuters un porte-parole d'Airbus.@ RÉMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Airbus a annoncé samedi s'être vu infliger une amende d'un montant de 104 millions d'euros dans un litige l'opposant à Taiwan sur la plus importante vente d'armement jamais réalisée par la France.

Airbus a annoncé samedi s'être vu infliger une amende de 104 millions d'euros dans le cadre d'une procédure arbitrale pour un litige remontant à 1992 et concernant la vente de missiles à Taïwan par le groupe Matra, acquis par la suite par l'avionneur. Dans une autre affaire, le groupe européen a engagé des discussions avec le parquet de Munich dans l'espoir de clore une enquête ouverte en Allemagne autour de la vente d'avions de combat Eurofighter à l'Autriche, a-t-il indiqué dans un communiqué.

"Une plainte pour rupture de contrat". Au sujet du litige de Matra, Airbus a précisé avoir été condamné vendredi dans le cadre d'une procédure arbitrale à une amende de 104 millions d'euros "pour une plainte pour rupture de contrat concernant l'accord de vente de missiles" à Taïwan. Matra Défense S.A.S, qui fait partie du groupe Airbus depuis 1998, "est en train d'étudier l'amende afin d'évaluer quels seront les prochaines décisions à prendre" dans ce litige, selon la même source. "Il s'agit d'un litige commercial et non d'accusations de corruption", a précisé à Reuters un porte-parole d'Airbus.

Eurofighter : Airbus espère une clôture de l'enquête. Par ailleurs, dans celle de la vente d'avions de combat Eurofighter à l'Autriche en 2003, Airbus a dit avoir engagé des discussions avec le parquet de Munich dans la perspective de clore potentiellement une enquête sur le contexte de cette opération, sans préciser si le groupe cherchait un accord sur ce dossier. "Quand l'enquête sera close, nous en dévoilerons les résultats", a affirmé Airbus. La justice bavaroise mène une enquête contre le groupe franco-allemand, qui est également la cible d'une autre enquête en Autriche autour de la vente de 18 avions de combat Eurofighter à Vienne.