Agriculteur intoxiqué : la responsabilité de Monsanto confirmée

  • A
  • A
Agriculteur intoxiqué : la responsabilité de Monsanto confirmée
@ AFP
Partagez sur :

Le groupe américain Monsanto avait été condamné une première fois en 2012.

La cour d'appel de Lyon a confirmé le jugement qui avait reconnu la responsabilité du groupe américain Monsanto dans l'intoxication d'un agriculteur charentais, une première en France, dans un arrêt rendu jeudi.

Un espoir "pour tous les agriculteurs". Paul François, céréalier à Bernac, avait été intoxiqué en avril 2004 après avoir inhalé des vapeurs de Lasso, un herbicide qu'il utilisait dans sa culture du maïs et produit par le groupe américain. Il avait souffert de malaises, de vertiges, de bégaiements et de divers troubles pendant plusieurs mois avant qu'on identifie la présence de chlorobenzène, un produit inscrit au tableau des maladies professionnelles, dans ses urines et ses cheveux, signe de son intoxication. Il se bat depuis pour faire reconnaître en France la toxicité de ces produits. La confirmation de la condamnation de Monsanto est "un espoir pour tous les agriculteurs", a déclaré l'avocat de l'agriculteur, Vincent de Fourcroy". "Il y a d'autres affaires en cours contre Monsanto", a-t-il aussi prévenu.

Un herbicide interdit depuis 2007. Le groupe avait été reconnu "responsable" en première instance en 2012 de l'intoxication de Paul François en 2004 et condamné à "indemniser entièrement" le céréalier charentais, partiellement handicapé. Le Lasso est interdit de vente en France depuis 2007. Son retrait du marché était intervenu précédemment dans plusieurs pays, comme le Canada, la Belgique ou la Grande-Bretagne.