Affrontements entre jeunes et forces de l'ordre à Montreuil

  • A
  • A
Affrontements entre jeunes et forces de l'ordre à Montreuil
Partagez sur :

Les incidents ont éclaté lundi soir; lors d'une manifestation organisée pour protester contre des "violences policières".

Coups de chaises et de pots de peinture contre grenades lacrymogènes : plusieurs centaines de jeunes, certains casqués et cagoulés, ont fait face dans le centre-ville de Montreuil, lundi soir, à un important dispositif de forces de l'ordre, après qu'un jeune homme de 20 ans a perdu un œil lors de l'expulsion mercredi dernier de plusieurs "squatteurs" qui occupaient une ancienne clinique de la ville.

L'affaire a choqué Dominique Voynet, la députée maire de la ville de Seine-Saint-Denis :

Vers 22h30 mercredi, plusieurs dizaines de squatteurs ont tenté de réinvestir l'ancienne clinique qu'ils occupaient depuis six mois et dont ils avaient été délogés sans incidents le matin même.

Mais les policiers toujours présents sur les lieux s'étaient interposés, conduisant à de violents affrontements : canettes de bières et feux d'artifice ont été lancés sur les forces de l'ordre qui répliquent à coup de flash balls.

L'inspection générale des services (IGS) a été saisie après que le jeune homme a déposé plainte. Elle a déjà entendu le jeune homme et d'autres personnes dans cette affaire. La police des polices avait commencé dès vendredi à entendre les fonctionnaires qui ont participé aux affrontements. D'après le commissaire de Montreuil, ses hommes ont tiré sans viser, ils ont simplement voulu se dégager.