Affaire Troadec : des indices disséminés pour brouiller les pistes ?

  • A
  • A
Partagez sur :

La voiture du fils Troadec a été retrouvée à Saint-Nazaire, avec des traces de sang à l'intérieur. D'autres objets ont été découverts dans le Finistère mais la famille reste introuvable.

Plus de deux semaines après la disparition de la famille Troadec, un couple et ses deux grands enfants, les recherches se poursuivent dans le Finistère et en Loire-Atlantique. Jeudi, les enquêteurs ont découvert la voiture du fils de 21 ans, Sébastien, sur un parking proche du port de Saint-Nazaire.

Traces de sang dans la voiture. Cette 308 grise est la pièce maîtresse dans les mains des enquêteurs. La voiture a été retrouvée vide, fraîchement nettoyée à l'extérieur comme à l'intérieur, ce qui n'a pas empêché les experts de relever des traces de sang dans le coffre et sur le dos de la banquette, comme si les sièges avaient été rabattus, révèle Presse Océan. Pour l'heure, on ne sait pas encore quelle quantité de sang a été détectée ni de qui il provient.

Des indices éparpillés. Les policiers s’interrogent aussi sur le parcours de véhicule : Orvault, lieu de résidence de la famille, Dirinon, dans le Finistère, berceau familial des parents et enfin Saint-Nazaire, point de chute inattendu. Mais c'est surtout dans le Finistère que le mystère s'épaissit : aucun corps n'a été retrouvé malgré la fouille des bois et d'un étang, il n'y a aucun témoin mais des indices éparpillés, comme mis en scène.

Jeudi, c'est un manuel scolaire appartenant au père et un drap qui ont été découverts à deux kilomètres de l'endroit, où la veille, la carte vitale de la fille, Charlotte, une carte bancaire et un pantalon avait été retrouvés. Des objets perdus au cours d'une fuite ou une orchestration pour brouiller les pistes ? A ce stade de l'enquête, les policiers penchent plutôt pour la seconde hypothèse.