Affaire Nordahl Lelandais : les familles des "disparus de Tamié" en colère

  • A
  • A
Affaire Nordahl Lelandais : les familles des "disparus de Tamié" en colère
Jean-Christophe Morin, 22 ans, et Hamed Hamadou, 45 ans, ont disparu en 2011 et 2012. @ Capture d'écran Facebook
Partagez sur :

Les familles de deux hommes disparus en 2011 et 2012 à la sortie d'un festival de musique électronique en Savoie reprochent la "mauvaise volonté de la justice".

Jean-Christophe Morin, 22 ans, et Hamed Hamadou, 45 ans, ont disparu en 2011 et 2012 à la sortie d'un festival de musique électronique au Fort de Tamié, en Savoie. Leurs familles sont en colère et l'ont fait savoir samedi au Parisien. Elles dénoncent la "mauvaise volonté de la justice" pour enquêter sur la disparition de leurs proches.

Début mars, elles ont déposé plainte avec constitution de partie civile pour "enlèvement et séquestration" au parquet d'Albertville, en Savoie. Sauf qu'aucune procédure n'a depuis été lancée. Le Parisien précise que la juge d'instruction a demandé aux familles de "justifier la pertinence de leur plainte" et de déposer une caution.

"J'attends au moins qu'on enquête". "Il faut payer pour avoir droit à la justice qui a été défaillante de bout en bout dans nos dossiers ? C'est aberrant !", s'insurge Daniel Morin, le père de Jean-Christophe, disparu en 2011. "Cela fait sept ans que j'attends une véritable enquête. Des années à attendre sans réponse [...] Je vais les payer, les cautions, mais j'attends au moins qu'on enquête. Que l'on nous dise au moins s'il y a un lien entre ces affaires et avec cet homme", lâche-t-il. 

Les familles "volontairement tenues à l'écart". "Depuis 2012, personne n'est jamais venu nous voir, moi ou mes frères. Nous sommes allés à la gendarmerie d'Albertville [en Savoie, ndlr] mais personne n'a voulu nous recevoir", raconte Farida Hamadou, la sœur d'Hamed, disparu en 2012 au même endroit que Jean-Christophe Morin. Selon Me Didier Seban et Me Corinne Herrmann, "la justice tient volontairement à l'écart du dossier les parties civiles". 

Aucune implication de Lelandais démontrée. Pour procéder à des recoupement, une cellule de coordination a été créée en janvier au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise. En février, le parquet d'Albertville avait indiqué avoir relancé les enquêtes sur les disparitions de Jean-Christophe Morin et Hamed Hamadou. Mais aucune implication de Lelandais n'a été démontrée à ce jour.

D'autres affaires Lelandais ? Ce n'est pas la première fois que le nom de Nordahl Lelandais ressort dans des affaires de disparitions. Récemment, le nom de l'homme qui a avoué le meurtre de Maëlys et du caporal Arthur Noyer, est ressorti dans la disparition de Lucie Roux. Disparue en 2012 en Savoie, cette femme d'une quarantaine d'années avait été hospitalisée dans le même établissement que Nordahl Lelandais.