Affaire Grégory : Murielle Bolle va-t-elle recouvrer la liberté ?

  • A
  • A
Partagez sur :

La chambre de l'instruction de Dijon décide mardi du sort de ce témoin clé de l'affaire Grégory en 1984, suspecté d'enlèvement aujourd'hui.

Après quatre jours en prison, Murielle Bolle, mise en examen jeudi dernier pour l'enlèvement qui a conduit à la mort du petit Grégory, va-t-elle recouvrer la liberté ? La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon doit se pencher sur la question mardi à 9h. Il ne s'agit pas pour les magistrats de revenir sur le fond du dossier et sur le détail des charges qui pèsent sur l'adolescente de l'époque, aujourd’hui mère de famille de 48 ans. Ce qui se joue, c'est son sort en attendant les prochains actes d'enquête, comme par exemple des confrontations avec d'autres acteurs du dossier.

Les époux Jacob sous contrôle judiciaire. Il y a deux semaines, les époux Jacob, premiers mis en examen dans l'incroyable rebondissement de cette affaire vieille de plus de 30 ans, ont été libérés sous un stricte contrôle judiciaire. Ils vivent dans deux départements distincts, loin des Vosges, avec interdiction de communiquer.

Un éloignement ? Cette possibilité d'éloignement est l'un des enjeux majeurs de la décision de mardi. L'avocat de Murielle Bolle a cherché un point de chute qui la mette à l'abri d'éventuelles pressions. Mais selon lui, sa situation personnelle est compliquée. Elle n'a que très peu de moyens et surtout une position centrale dans le puzzle que tentent de reconstituer les gendarmes.