Affaire Grégory : "les charges contre les époux Jacob" sont "inexistantes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Marcel et Jacqueline Jacob ont été remis en liberté mardi dans l'affaire Grégory, une première victoire pour l'avocat du grand-oncle qui défend "l'inexistence" des charges dans le dossier.

INTERVIEW

Quatre jours après leur placement en détention provisoire dans l'affaire Grégory, Jacqueline et Marcel Jacob, les grand-tante et grand-oncle de l'enfant retrouvé mort noyé en 1984, ont été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire mardi, selon une décision de la cour d'appel de Dijon. 

"Ils sont fous de joie". Cette annonce de la chambre d'instruction est une première victoire pour Stéphane Giuranna, l’avocat de Marcel Jacob, qui a vu son client s'effondrer en larmes à l'annonce de la décision. Marcel et Jacqueline Jacob "sont fous de joie, ils ont vécu un cauchemar depuis mercredi. Ça faisait maintenant une semaine qu'ils pensaient être dans un monde parallèle", a réagi Stéphane Giuranna au micro d'Europe 1.

"L’inexistence des charges". "La chambre d'instruction a entendu nos arguments sur la faiblesse des charges. Et je pourrais même dire l'inexistence des charges qui pesaient contre les époux Jacob", a encore commenté l'avocat. Marcel et Jacqueline Jacob restent toutefois mis en examen dans cette affaire judiciaire vieille de 33 ans, pour "enlèvement et séquestration suivis de mort". Ils seront convoqués dans les prochaines semaines devant la justice pour la suite de l'instruction.