Procès Fiona : "Moi, je peux me regarder dans la glace", dit Cécile Bourgeon

  • A
  • A
Procès Fiona : "Moi, je peux me regarder dans la glace", dit Cécile Bourgeon
Le procès de l'affaire Fiona se poursuit devant les assises du Puy-en-Velay. (Photo d'archives). @ Thierry Zoccolan / AFP
Partagez sur :

Le procès de la mort de la fillette, dont le corps n'a jamais été retrouvé, se poursuit devant la cour d'assises du Puy-en-Velay, jeudi. 

Suivez le live
Cette page s'actualise automatiquement
21h33
Le 12 octobre 2017
21h31
Le 12 octobre 2017
21h30
Le 12 octobre 2017
21h28
Le 12 octobre 2017
21h28
Le 12 octobre 2017
21h26
Le 12 octobre 2017
21h23
Le 12 octobre 2017
21h22
Le 12 octobre 2017
21h20
Le 12 octobre 2017
21h17
Le 12 octobre 2017
21h17
Le 12 octobre 2017
21h16
Le 12 octobre 2017
21h15
Le 12 octobre 2017
21h12
Le 12 octobre 2017
21h12
Le 12 octobre 2017
21h11
Le 12 octobre 2017
21h06
Le 12 octobre 2017
21h03
Le 12 octobre 2017
21h02
Le 12 octobre 2017
21h00
Le 12 octobre 2017
20h59
Le 12 octobre 2017
20h59
Le 12 octobre 2017
20h58
Le 12 octobre 2017
20h52
Le 12 octobre 2017
20h50
Le 12 octobre 2017
20h48
Le 12 octobre 2017
20h46
Le 12 octobre 2017
20h46
Le 12 octobre 2017
20h45
Le 12 octobre 2017
20h44
Le 12 octobre 2017
20h37
Le 12 octobre 2017
20h29
Le 12 octobre 2017
20h27
Le 12 octobre 2017
20h26
Le 12 octobre 2017
20h09
Le 12 octobre 2017
20h06
Le 12 octobre 2017
19h58
Le 12 octobre 2017
19h56
Le 12 octobre 2017
19h55
Le 12 octobre 2017
19h53
Le 12 octobre 2017
19h48
Le 12 octobre 2017
19h43
Le 12 octobre 2017
19h41
Le 12 octobre 2017
19h31
Le 12 octobre 2017
19h29
Le 12 octobre 2017
19h27
Le 12 octobre 2017
19h22
Le 12 octobre 2017
19h18
Le 12 octobre 2017
19h15
Le 12 octobre 2017
19h13
Le 12 octobre 2017
19h11
Le 12 octobre 2017
19h07
Le 12 octobre 2017
19h03
Le 12 octobre 2017
18h44
Le 12 octobre 2017
18h32
Le 12 octobre 2017
18h30
Le 12 octobre 2017
18h29
Le 12 octobre 2017
18h27
Le 12 octobre 2017
18h24
Le 12 octobre 2017
18h23
Le 12 octobre 2017
18h22
Le 12 octobre 2017
18h21
Le 12 octobre 2017
18h20
Le 12 octobre 2017
18h18
Le 12 octobre 2017
18h17
Le 12 octobre 2017
18h16
Le 12 octobre 2017
18h15
Le 12 octobre 2017
18h14
Le 12 octobre 2017
18h13
Le 12 octobre 2017
18h11
Le 12 octobre 2017
18h06
Le 12 octobre 2017
18h03
Le 12 octobre 2017
18h02
Le 12 octobre 2017
18h01
Le 12 octobre 2017
18h00
Le 12 octobre 2017
17h48
Le 12 octobre 2017
17h45
Le 12 octobre 2017
17h38
Le 12 octobre 2017
17h37
Le 12 octobre 2017
17h31
Le 12 octobre 2017
17h30
Le 12 octobre 2017
17h26
Le 12 octobre 2017
17h25
Le 12 octobre 2017
17h24
Le 12 octobre 2017
17h19
Le 12 octobre 2017
17h18
Le 12 octobre 2017
17h17
Le 12 octobre 2017
17h16
Le 12 octobre 2017
17h16
Le 12 octobre 2017
17h15
Le 12 octobre 2017
17h14
Le 12 octobre 2017
17h05
Le 12 octobre 2017
17h04
Le 12 octobre 2017
17h03
Le 12 octobre 2017
17h02
Le 12 octobre 2017
17h01
Le 12 octobre 2017
17h00
Le 12 octobre 2017
16h58
Le 12 octobre 2017
16h57
Le 12 octobre 2017
16h55
Le 12 octobre 2017
16h47
Le 12 octobre 2017
16h43
Le 12 octobre 2017
16h42
Le 12 octobre 2017
16h39
Le 12 octobre 2017
16h29
Le 12 octobre 2017
16h28
Le 12 octobre 2017
16h27
Le 12 octobre 2017
16h25
Le 12 octobre 2017
16h24
Le 12 octobre 2017
16h22
Le 12 octobre 2017
16h21
Le 12 octobre 2017
16h18
Le 12 octobre 2017
16h17
Le 12 octobre 2017
16h16
Le 12 octobre 2017

"On a des déclarations contradictoires et on s'attend à d'autres versions dans les jours qui viennent", pronostiquait mercredi soir Me Rodolphe Costantino, avocat des parties civiles au procès en appel de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf. Comme en première instance, la mère et le beau-père de Fiona, morte à l'âge de 5 ans et dont le corps n'a jamais été retrouvé, restent avares en explications et livrent des versions changeantes face à la cour d'assises depuis lundi. 

"Tu veux jouer ? on va jouer, d'accord". La quatrième journée du procès a été consacrée à l'audition de nombreux témoins, dont des employés de l'école où était scolarisée la fillette. Jeudi matin, une institutrice entendue par la cour a décrit une fillette "pétillante", avec un "fort caractère". Des auxiliaires de vie scolaire se sont elles souvenues de l'air fatigué de l'enfant, quelques jours avant sa mort.

L'après-midi a été le théâtre d'échanges tendus entre Cécile Bourgeon et son ex-compagnon, confrontés aux témoignages d'anciennes connaissances ou amis. "On est responsables de sa mort, c'est sûr, on n'a pas su la protéger mais on n'est pas des criminels", a notamment lancé Berkane Makhlouf, provoquant la colère de la mère de Fiona. "Tu dis ça mais c'est toi qui m'accable ! Tu veux jouer, on va jouer, d'accord. Tu peux te regarder dans la glace ? Moi, je peux me regarder dans la glace", a-t-elle répondu. Un échange qui a fait dire à Me Fribourg, avocat du père de la fillette, que la fin du "pacte" qui semble lier les deux accusés semblait proche… 

>>> Suivez l'audience en direct avec notre journaliste sur place