Affaire Dray : des extraits de l'enquête dévoilés

  • A
  • A
Affaire Dray : des extraits de l'enquête dévoilés
Partagez sur :

Ces documents seraient accablants, selon les médias qui les ont dévoilés. Le procureur de Paris a cependant assuré qu'"aucune décision" n'était prise le concernant.

Julien Dray aurait bénéficié d'un système de mouvements de fonds issus de plusieurs organisations. C'est en tout cas ce que décrivent policiers et parquet dans l'enquête préliminaire dontMédiapart et Le Monde publient vendredi des extraits. Le fruit d'un travail de 7 mois, résumé en 88 pages qui seraient accablantes, selon les médias qui les ont dévoilées, pour le député PS de l'Essonne.

L'enquête, ouverte le 10 décembre 2008 pour "abus de confiance" et "faux et usage de faux", vise des mouvements de fonds suspects, évalués au total à environ 350.000 euros, entre notamment la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl) et les Parrains de SOS Racisme, deux proches de Julien Dray et l'élu socialiste lui-même. Les enquêteurs ont notamment découvert un chèque signé par l'attachée de presse de Julien Dray, qui est suivi par un chèque émis par une association proche de SOS Racisme, puis d'un autre en direction de l'attachée de presse avant un dernier chèque adressé à Julien Dray en personne.

Plusieurs avocats de personnes mises en cause dans ce dossier, dont ceux de Julien Dray, ont dénoncé vendredi cette diffusion d'extraits de l'enquête. Ils ont annoncé leur intention d'intenter de nouvelles actions en justice. "On privilégie une interprétation fallacieuse avant même que les personnes s'expliquent", a regretté notamment Me Lef Forster.

"On a complètement gonflé les chiffres qui sont dans ce rapport", a dénoncé de son côté sur Europe 1 Me Florence Gaudillière :



Les conclusions de l'enquête préjugent-elles de la suite du dossier ? Rien n'est tranché, a répondu en substance le procureur de Paris. Jean-Claude Marin a assuré vendredi qu'"aucune décision" n'était prise concernant un éventuel renvoi devant un tribunal correctionnel de Julien Dray. "L'ensemble de la procédure a été communiquée aux conseils des personnes concernées qui pourront jusqu'au 25 septembre faire connaître leurs éventuelles observations", a-t-il expliqué. Ce n'est donc qu'après cette date que "seront décidées des suites à donner à cette procédure", à savoir un classement sans suite, une citation directe devant le tribunal ou l'ouverture d'une information judiciaire

> Julien Dray contre-attaque sur internet

> Julien Dray a accès à son dossier