Affaire Cahuzac : les juges ont terminé leur enquête

  • A
  • A
Affaire Cahuzac : les juges ont terminé leur enquête
@ Montage EUROPE 1
Partagez sur :

L'enquête sur le compte caché à l'étranger de Jérôme Cahuzac, qui avait précipité son départ du gouvernement en mars 2013, est bouclée.

L'enquête sur le compte caché à l'étranger de Jérôme Cahuzac, qui avait précipité son départ du gouvernement en mars 2013, est terminée, a annoncé une source proche du dossier. Les juges financiers ont signifié la fin de leurs investigations le 1er décembre, a confirmé une source judiciaire.

>> LIRE AUSSI - Cahuzac : "le prix de la vérité était trop lourd"

Sa femme également poursuivie. Outre l'ancien ministre du Budget, sont mis en examen dans ce dossier de fraude fiscale son épouse Patricia Cahuzac, les banquiers François et Dominique Reyl, le gestionnaire de fortune Hervé Dreyfus et un avocat fiscaliste, a précisé cette source.

>> LIRE AUSSI - Affaire Cahuzac : des juges vont enquêter

Le premier scandale de la présidence "normale". Ce compte caché, ouvert en Suisse puis transféré à Singapour, avait été le premier scandale de la présidence Hollande, réduisant à néant l'image de pourfendeur de la fraude fiscale que s'était attaché à bâtir Jérôme Cahuzac à Bercy. Après avoir longtemps nié "en bloc et en détail" l'existence de ce compte, qui avait été révélé par Mediapart le 4 décembre 2012, Jérôme Cahuzac avait dû démissionner du gouvernement, tout en réaffirmant son innocence, quand le parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire le 19 mars 2013. Deux semaines plus tard, Jérôme Cahuzac reconnaissait toutefois devant les juges avoir détenu un compte en l'étranger et était mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale. "Dévasté par le remords", il avait alors demandé pardon pour "une faute inqualifiable".

Un scandale lançant la "moralisation de la vie politique". Face à l'émoi suscité par ces poursuites et ces aveux, François Hollande avait annoncé une série de mesures pour moraliser la vie politique, avec la création du parquet national financier (PNF) et la publication de leur patrimoine par les ministres.  Une publication qui vaut d'ailleurs des ennuis judiciaires à une autre membre du premier gouvernement de l'ère Hollande, Yamina Benguigui qui va être jugée pour avoir dissimulé des informations dans ses déclarations de patrimoine et d'intérêts.  

Quant à Jérôme Cahuzac, ministre déchu du gouvernement Ayrault, il a été exclu du Parti socialiste et a démissionné de l'Assemblée nationale. Les parties ont désormais trois mois pour faire des observations, délai durant lequel le parquet national financier rendra ses réquisitions, avant que les juges ne décident de renvoyer ou pas tout ou partie des mis en examen devant un tribunal correctionnel.