Ados : un sondage Facebook pointe les dangers d’internet

  • A
  • A
Ados : un sondage Facebook pointe les dangers d’internet
Partagez sur :

Réalisé par l’ONG e-enfance, ce sondage révèle que 90% des adolescents ont déjà été confrontés à une situation à risque sur la toile.

Un jeune sur deux a déjà reçu une proposition de rendez-vous avec un adulte inconnu sur Internet selon un sondage réalisé sur Facebook par l'ONG e-enfance et révélé par Europe 1. Parmi les 2600 jeunes de 13 à 18 ans interrogés, 41% ont déjà été victimes de moqueries. Au total 90% des jeunes gens interrogés ont été confrontés à une situation à risque.

Sylvie, par exemple a un fils de 12 ans qui lui parle depuis quelques temps d’une petite amie. En le questionnant, Sylvie comprend qu’il ne l’a jamais vue et qu’il ne parle avec elle que sur SMS ou sur messagerie instantanée.

Elle décide donc de surveiller leurs échanges écrits en enregistrant les conversations sur l’ordinateur familial. Des conversations qui ne ressemblent en rien à celles des pré- ados : "Elle lui disait qu’ils allaient prendre des douches ensemble, qu’elle allait venir à Paris et qu’ils se retrouveraient dans hôtel", raconte Sylvie.



Méfiante, Sylvie s’est ensuite procuré le numéro de téléphone de "cette petite amie". Elle explique alors :"soit la personne décrochait mais ne parlait pas, soit je tombais sur une messagerie vocale sans enregistrement de la voix. J’ai rapidement eu l’impression que c’était un pédophile."

Le fils de Sylvie n’est pas le seul dans cette situation. D’après le sondage, un tiers des adolescents ont reçu des propositions sexuelles de la part d’inconnu sur internet.

Pour éviter ce genre de situation, les cybers patrouilleurs qui s’occupent de ce type d’affaire conseillent aux familles d’appliquer la consigne : "ne jamais parler à un inconnu". Car quand les enfants surfent sur la toile c’est comme s’ils se promenaient dans la rue.

Europe 1.fr avec Raphaëlle Schapira