Adolescents tués à scooter : l'automobiliste mis en examen

  • A
  • A
Adolescents tués à scooter : l'automobiliste mis en examen
Partagez sur :

L'automobiliste ivre qui a tué, dans la nuit de vendredi à samedi, deux adolescents à scooter en Saône-et-Loire a été mis en examen pour "homicide involontaire avec circonstances aggravantes" et placé en détention provisoire.

L'automobiliste qui a tué, dans la nuit de vendredi à samedi, deux adolescents à scooter a été mis en examen dimanche pour "homicide involontaire avec circonstances aggravantes". Il a été placé en détention provisoire dans l'attente du débat contradictoire qui doit avoir lieu mercredi au tribunal de grande instance de Mâcon. L'avocat de cet homme de 28 ans a déclaré que "rien ne justifiait", selon lui, la mise en détention provisoire de son client.

Le parquet attend les résultats des analyses sanguines pratiquées sur les deux victimes ainsi que les analyses toxicologiques menées sur l'automobiliste, pour déterminer s'il était sous l'emprise de stupéfiants, en plus d'être en état d'alcoolémie - 1,34 gramme d'alcool par litre de sang, selon le parquet.

L'automobiliste a confié à son avocat qu'il roulait "entre 100 et 120 km/h" au moment de l'accident, qui a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi sur une départementale entre Mâcon et Cluny, dans la Saône. Il a par ailleurs affirmé que le scooter conduit par les adolescents "n'était pas éclairé". Une source judicaire a précisé que les deux adolescents, âgés de 16 et 17 ans, "ne portaient pas de casques" lors du drame.