Mort d'Angélique : "on a la haine", témoigne une amie de sa famille

  • A
  • A
Mort d'Angélique : "on a la haine", témoigne une amie de sa famille
Le suspect de meurtre d'Angélique était inscrit au fichier national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles. @ AFP
Partagez sur :

Les premiers éléments de l'enquête révèlent que l'homme qui a avoué le meurtre d'Angélique, 13 ans, était inscrit au fichier judiciaire des auteurs d'infractions sexuelles. Dans le village de la fillette, les habitants sont sous le choc. 

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

"On est choqués, en colère, on a la haine". À Wambrechies, dans le Nord, les habitants ont appris l'épilogue tragique de la disparition d'Angélique, 13 ans, dimanche. Recherchée depuis quatre jours, la fillette a été retrouvée morte dans un sous-bois d'une commune voisine, dans la nuit. En garde à vue, un suspect de 45 ans a avoué avoir tenté de la violer avant de l'étrangler. Déjà condamné pour "viol avec arme" en 1994, il était inscrit au fichier national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles. 

RETOUR SUR : Angélique, 13 ans, était partie "rejoindre des copines"

"Quelqu'un du quartier". "On voudrait savoir qui c'est, parce qu'il paraît que ce serait quelqu'un du quartier", réagit au micro d'Europe 1 une amie de la famille de l'adolescente. Dans cette affaire, un enfant de 10 ans a livré un témoignage décisif aux enquêteurs, racontant avoir vu l'adolescente quitter un parc proche de son domicile avec un adulte "qu'elle semblait connaître", selon le parquet. 

Se dire que c'est peut-être quelqu'un à qui on a parlé au moins une fois, ça fait encore plus peur

"Se dire que c'est peut-être quelqu'un à qui on a parlé au moins une fois, ça fait encore plus peur", poursuit cette voisine. "Surtout que moi, le mercredi à 15 heures, j'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu Angélique sur ce banc. Je me dis : 'pourquoi je ne me suis pas levée au moment où ce monsieur venait l'enlever ?'", s'interroge-t-elle. "Je veux garder cette image là d'elle, souriante, et qui sautait du banc. Mais c'est dur." 

Des fleurs dans le parc. Dimanche après-midi, les habitants de la commune, située à quelques kilomètres de Lille, vont se réunir dans le parc où Angélique a été vue pour la dernière fois pour y déposer des fleurs. Le suspect se trouve lui toujours en garde à vue et l'autopsie de l'enfant doit avoir lieu lundi.