Admissions post-bac : une proposition au premier tour pour 80% des jeunes

  • A
  • A
Admissions post-bac : une proposition au premier tour pour 80% des jeunes
Les licences universitaires concentrent la majorité des premiers vœux des candidats, notamment la santé, le droit, la psychologie, et la filière Staps.@ capture d'écran du site officiel
Partagez sur :

Les licences universitaires concentrent la majorité des premiers vœux des candidats, notamment la santé, le droit, la psychologie, et la filière Staps.

Quelque 80% des 800.000 lycéens de Terminale ou étudiants en réorientation ont reçu une proposition dès le premier tour du dispositif d'admission post-bac (APB) et les 20% restant devront attendre les deux prochaines échéances pour être fixés sur leur sort, selon les chiffres communiqués vendredi par le ministère.

Jeudi, date de publication des premiers résultats APB, le nombre de "mentions" (intitulé d'une filière précise) offrant des capacités d'accueil inférieures au nombre de candidats l'ayant placée en premier vœu s'élevait à 169. L'an dernier, à l'issue de ce premier tour, le nombre de filières sous tension était de 78, selon les chiffres communiqués en juin 2016 par le précédent ministère de l'Enseignement supérieur.

Une hausse de 46.000 candidatures. Dans son communiqué publié vendredi, le ministère dirigé par Frédérique Vidal a indiqué avoir mis en place "un dialogue de gestion" qui a ramené à 169 le nombre de filières sous tension, alors qu'il atteignait 320 deux semaines auparavant. Chaque année, le nombre d'étudiants augmente fortement. Cette année, 808.740 jeunes (lycéens et étudiants en réorientation) se sont inscrits sur la plateforme APB en début d'année, contre 762.000 l'an dernier, soit une hausse de 46.000 candidatures.

La filière Staps doit procéder à un tirage au sort. Les licences universitaires concentrent la majorité des premiers vœux des candidats, notamment quatre d'entre elles, qui recueillent 50% des demandes: la première année commune en études de santé (Paces, 17%), le droit (14%), la filière Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives, 11%) et psychologie (7%). Le nombre de postulants en première année de faculté de médecine en Ile-de-France est d'ailleurs supérieur au nombre de places disponibles, plaçant un millier de jeunes sur liste d'attente. Mais tous seront finalement acceptés, a annoncé vendredi le ministère. La filière Staps devrait en revanche, comme chaque année, procéder à un tirage au sort dans plusieurs de ses facultés.

Jusqu'au 13 juin pour répondre aux propositions. Les jeunes ont maintenant jusqu'au mardi 13 juin 14h pour répondre aux propositions inscrites sur APB: par un "oui définitif", un "oui mais" (vous acceptez la proposition mais vous espérez avoir une formation mieux placée dans la liste des vœux), "non mais" (vous refusez la proposition mais vous maintenez vos demandes pour les vœux les mieux placés dans la liste, avec le risque de ne pas recevoir une autre proposition lors des phases suivantes), ou encore "démissionner" (vous renoncez à tous vos vœux, par exemple si vous avez été accepté dans une formation hors APB). Pour ceux n'ayant pas répondu par un "oui définitif", prochain rendez-vous le 26 juin pour savoir si des places se sont libérées dans les formations désirées.